Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est la panique, il faut dire les choses telles quelles, ce n’est plus une mauvaise houle à laquelle est confrontée l’économie mondiale mais un avis de tsunami, et les grands journaux le font bien savoir. Quand cela ne va pas, les médias ne disent pas grand chose pour ne pas affoler les moutons alors que la situation est grave, s’ils ne peuvent plus reculer et qu’ils en parlent, alors cela signifie que la situation est catastrophique. Parmi les grandes phrases utilisées dans les articles qui suivent, nous avons:

http://www.treehugger.com/carbon-trading-subprime-crash.jpg

Mais soyons rassurés, il n’y a rien de grave si on écoute notre ministre de l’économie Mr Besson, on en est pas encore au point de non retour, ou plutôt, non les banques ne seront pas nationalisées! Bref, ils osent encore nous faire le coup du nuage de Tchernobyl version économique en dédramatisant.

Besson rejette l’hypothèse d’une nationalisation des banques

Par Reuters, le 12 septembre 2011

PARIS (Reuters) – Le ministre français de l’Industrie, Eric Besson, a jugé lundi « totalement prématuré » d’évoquer l’hypothèse d’une nationalisation partielle des banques françaises pour prévenir des retombées graves de la crise de la dette.

Les grands établissements bancaires français cotés ont durement souffert ces dernières semaines des turbulences sur les marchés, au point que certains observateurs n’excluent plus qu’elles doivent faire appel au soutien financier de l’Etat pour renforcer leurs fonds propres.

« Ça me paraît totalement prématuré et à côté du sujet aujourd’hui d’évoquer cette hypothèse », a déclaré Eric Besson sur RMC et BFM TV.

La Société générale a annoncé en début de journée un nouveau plan d’économies, alors que l’agence de notation Moody’s pourrait, selon plusieurs sources, dégrader prochainement sa note ainsi que celles de BNP Paribas et du Crédit agricole.

Source: moneyweek.fr

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article