Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après Lille et Bordeaux, la bactérie E.coli est à nouveau présente dans la préfecture du Nord. Jeudi soir, six enfants présentant des symptômes de diarrhée sanglante étaient hospitalisés.

Deux enfants sur les six hospitalisés sont en réanimation pédiatrique
Deux enfants sur les six hospitalisés sont en réanimation pédiatrique SIPA

Une fois de plus, la consommation de viande hachée semble être à l'origine de l'infection. A Lille, jeudi soir, six enfants de 7 mois à 4 ans présentant des symptômes de la bactérie E.coli ont été admis au CHU. Deux dans un état plus grave ont été placés en réanimation pédiatrique. Ils souffrent d'insuffisances rénales aigües et de troubles neurologiques qui nécessitent leur placement en réanimation pédiatrique.

L'un des deux est dans le coma et a dû être placé sous ventilation artificielle. « Son atteinte rénale est en voie d'amélioration. Mais son état neurologique reste préoccupant et il est trop tôt pour se prononcer sur une évolution », a déclaré un médecin de l'hôpital au cours d'une conférence de presse. L'autre enfant en réanimation est un nourrisson de 7 mois, originaire du Nord, qui présentait notamment de fortes convulsions nécessitant une assistance respiratoire. Il a vraisemblablement été contaminé par son frère, lequel souffre de diarrhée mais n'a pas été hospitalisé.

Des lots de viande contaminée encore en circulation

Les quatre autres enfants sont suivis dans le service néphro-pédiatrique du CHU de Lille. Trois d'entre eux sont en dialyse péritonéale, une intervention permettant d'éliminer les déchets en excès que les reins ne parviennent pas à évacuer. Pour les six enfants, l'audition des parents a permis de faire le lien entre la consommation de viande hachée surgelée et la contamination. « Tant qu'il subsiste dans les congélateurs des viandes risquant de porter cette bactérie, il est possible que les enfants, notamment parce qu'ils sont plus fragiles, développent ce Syndrome hémolytique et urémique (SHU) », a souligné Daniel Lenoir, directeur général de l'Agence régionale sanitaire du Nord-Pas-de-Calais. Le SHU étant la maladie dont souffrent les enfants.

Depuis le début de l'épidémie déclarée en juin dans le nord de la France, 18 cas au total (17 enfants et un adulte) ont été identifiés, dont 12 (tous des enfants) ont été rattachés à la consommation de viande contaminée. Une patiente est même décédée à Bordeaux. Un nouvel appel est donc lancé afin que les consommateurs ramènent les lots de viande suivants, tous conditionnés entre fin avril et début mai :

- Steaks hachés « Steak country » et Hamburgers « Steak country » distribués par Lidl.
- Steaks hachés « Idegel » distribués par l'enseigne Norma.
- Steaks hachés et boulettes « Cergel » distribués par Auchan.
- Steaks hachés « Cergel » distribués par O'portun à Villemomble (Seine-Saint-Denis).

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article