Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Deux mois après le début du mouvement, les «indignés» new-yorkais restent déterminés

Publié par Mulder sur 18 Novembre 2011, 07:23am

Catégories : #AIR DU TEMPS


Par RFI

Deux jours après avoir été expulsés de leur campement en pleine nuit, les « indignés » de New-York, avaient appelé jeudi 17 novembre à une journée d'action pour les deux mois du mouvement Occupy Wall Street. Des milliers d'anti-Wall Street ont répondu au rendez-vous et plus de 200 personnes ont été arrêtées.

Des milliers d'indignés new-yorkais se sont réunis jeudi novembre 2011 pour une journée d'action pour les deux mois du mouvement Occupy Wall Street.
REUTERS/Eduardo Munoz

Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

Il est 8 h devant le siège de la bourse de New-York. Les anti-Wall Street tentent de bloquer l’accès du bâtiment, mais ils se heurtent à un cordon de policier casqués et armés de bâtons. Plusieurs manifestants sont arrêtés. Les Indignés se replient ensuite sur Zuccotti Park, leur quartier général. Là encore, le face à face avec la police est tendu.

« La police a vraiment la main lourde aujourd’hui, regrette un « indigné ». Il y a plus de policiers que de manifestants dans ce parc et ils sont en tenue anti-émeute alors que je ne vois pas d’émeute. Cette journée est aussi un test de notre capacité à exercer notre droit à la parole sans avoir une centaine de flics autour de nous. »

Des groupes d’anti-Wall Street se dispersent dans le métro pour faire passer leur message. Toujours le même : « Nous sommes les 99%. »

« Il y a un ras-le-bol général, explique Eric, un Franco-Américain. Je ne pense pas que des gens viennent dans le froid, passer des nuits entières juste pour le plaisir. C’est simplement les gens qui disent : On vit de plus en plus dans une société médiévale avec quelques seigneurs qui se font du fric à foison sur le dos des autres, en espérant que les autres vont se taire. »

On comptait en fin de journée plus de 200 arrestations, des embouteillages et de nombreux retards dans les métros et les bus. Deux mois après le début de leur mouvement, les anti-Wall Street ont une nouvelle fois fait sentir leur présence.

source : rfi.fr

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<