Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On aimerait y croire...


aurore_boreale.jpg

5 juillet 2014 Par WakingTimes

« C'est une simple question de temps où les hommes

réussiront à connecter leurs machines aux rouages

même de la nature. » - Nikola Tesla

Imaginez, de l'énergie propre sans fil, disponible pour n'importe qui dans le monde, que l’on peut connecter sur des voitures ou des avions à zéro émission, de l’électronique qui se rechargerait toute seule, des appareils sans fil exploitant tous de l'énergie par l’intermédiaire d’une antenne radio. Cela peut ressembler à de la science-fiction, mais cela est basé en fait sur des découvertes vieilles d'un siècle de Nikola Tesla.

C'était son plan pour la tour Wardenclyffe jusqu'à ce qu'elle ait été réduite à néant par des industriels, parce qu'ils ne pouvaient pas la contrôler et la doser. La tour était un amplificateur et un émetteur d’ondes radio traversant l'atmosphère et à laquelle les appareils électroniques pouvaient librement s’alimenter. Tandis que beaucoup de micro-utilisations de ce type d'énergie commencent à apparaître, une application à large échelle est encore absente.

Deux scientifiques russes espèrent changer cela en construisant la tour « émettrice d’énergie sans fil » de Tesla.

Leonid Plekhanov et Sergey Plekhanov, tous les deux diplômés de l'institut de la physique et de la technologie de Moscou, croient qu'en combinant les plans de Tesla avec les matériaux modernes et d'autres découvertes récentes, ils réussiront à donner de l’énergie propre à la planète entière.

 

 


 

 

 

 

« Les matériaux et le matériel modernes nous fournissent une incroyable occasion de réimplémenter l'invention de Tesla, et d'établir une solution aux problèmes de transmission d’énergie d’aujourd'hui ! Nous avons recréé une version de la tour Wardenclyffe de Tesla fondée sur ses principes, mais à l'aide des matériaux et composants électroniques avancés modernes et nous sommes prêts à la construire », écrivent-ils sur leur page de crowdfunding.

Les tours fonctionnent fondamentalement pour magnifier l'énergie électrique et pour la transmettre par l'intermédiaire d’ondes radio à travers le globe en utilisant le « guide d'ondes entre la Terre et la ionosphère comme une sorte de simple fil. »

« Nikola Tesla a imaginé que cette technologie propre alimenterait des maisons et des véhicules électriques, y compris des avions. Mais aujourd'hui les utilisations semblent sans fin. Michael Jaeger a astucieusement expliqué le potentiel de l'énergie sans fil dans un article daté de 2012 :

Les émetteurs de puissance approvisionnés par des installations de production pourraient envoyer des mégawatts de puissance avec des millions de volts à des fréquences gigahertz dans l'atmosphère en tant qu'ondes radio, et les appareils mobiles comme les téléphones portables pourraient la saisir à travers l'air, plus aucun besoin de batteries. Tous les véhicules pourraient être électriques avec des émissions zéro, et selon le nombre d'émetteurs et la puissance de sortie de ces émetteurs, on pourrait théoriquement conduire à travers tout le pays sans que cela exige de grandes batteries. Les maisons auraient des antennes pour les brancher à la grille d'alimentation plutôt que des fils. Les pertes de puissance seraient minimales, pas comme aujourd’hui. Nos grilles d'alimentation voient par habitude des pertes de puissance de 8 pour cent. Il n'y aurait aucun encombrement de ligne d’alimentation, ce qui produit de grandes pointes dans l'évaluation localisée du prix dans le marché de gros de l'électricité en raison de la limitation de transmission par ligne. On éliminerait des coûts d'infrastructure pour transmettre sans risque l’énergie.

 

Cela raisonne, comme un futur assez étonnant.

 

Supportez ce projet chez IndieGoGo.


** Cet article a été initialement décrit sur Activist post.**

 

Source : Wakingtimes.com

Traduction : ~ folamour ~

Corrections : Chalouette

 

source via William J.

Tag(s) : #SCIENCES - TECHNOLOGIE

Partager cet article