Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

* Il y a quelque chose qui m'échappe ici, quelqu'un peut expliquer, en des termes simples, ce qui semble être une manigance ou du moins, un fait douteux... Est-ce "safe" de cliquer sur le lien fourni pour vérifier si notre système est infecté?
La justice américaine a octroyé, mardi 6 mars, un délai de quatre mois supplémentaire au FBI avant l'extinction définitive de ces serveurs, qui sont à l'origine de la propagation du cheval de Troie DNSChanger. Celle-ci devrait désormais avoir lieu le 9 juillet prochain. Des solutions en ligne existent déjà pour savoir si son poste est infecté, et comment le reconfigurer pour éviter le blackout.
Le FBI a pris le contrôle en novembre 2011 de serveurs DNS utilisés, via lesquels sévissait un redoutable cheval de Troie, DNSChanger, capable de rediriger les internautes vers des contenus illégaux et surtout d'espionner l'ensemble de leurs données.
Ces serveurs, désormais propriété du FBI, doivent être mis hors ligne, a priori dorénavant le 9 juillet prochain. De fait, tous les ordinateurs infectés par ce cheval de Troie ne devraient plus pouvoir accéder à internet. Selon le FBI, près de quatre millions d'utilisateurs dans le monde seraient concernés, dont 500.000 aux États-unis et de 30.000 à 50.000 en Allemagne. Aucune estimation n'a encore été communiquée pour la France.
Il existe heureusement un site qui permet, d'un clic, de vérifier si son système est infecté ou non par DNSChanger :  www.dns-ok.fr 
De leur côté, les éditeurs de solutions antivirus travaillent à fournir des outils d'aide aux internautes en détresse. C'est le cas de G-Data, qui vient de mettre en ligne un tutoriel afin de configurer correctement ses paramètres de connexion.
Source:
Tag(s) : #INTERNET - COMMUNICATION

Partager cet article