Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ocean...
* Les mortalités de masse de poissons ?

Au fond des océans de la planète se logent environ 200 millions de livres d'explosifs non explosés, potentiellement dangereux, de bombes, de missiles et de gaz moutarde.

Deux océanographes du Texas A&M, William Bryant et Niall Slowey, ont documenté des décharges d'explosifs dans le golfe du Mexique, soit une quantité estimée à au moins 31 millions de livres.  On en trouve non seulement dans le golfe du Mexique, mais aussi au large des côtes d'au moins 16 états, du New Jersey à Hawaii.

Des milliers de gallons de gaz moutarde sont éparpillés au large de la côte du New Jersey, par exemple. Et il y a un total de sept décharges dans le fond du golfe, chacune ayant environ 81 miles carrés, dont l'une se trouve à l'embouchure du delta du Mississippi.

New Jersey
Il semble que la découverte "explosive" des deux océanographes n'avait jamais été rapportée ou documentée de cette façon, que les quantités estimées auparavant sont très loin de la réalité observée.

«Personne ne semble avoir rapporté avoir vu des explosifs dans le Golfe.  Nous avons estimé qu'il était de notre responsabilité de le signaler. "

L'existence de munitions non explosées (UXO) n'est pas un secret, reconnaissent les deux experts. L'élimination en mer de munitions était une pratique internationale acceptée jusqu'à tout récemment (1972). 

Après un demi-siècle et plus dans le fond de la mer, l'état des munitions est un inconnu et leur état de dangerosité aussi.

"Y a-t-il un risque pour l'environnement?  Nous ne savons pas, et c'est en soi une raison de s'inquiéter ", a déclaré M. Bryant.  

«Nous ne savons pas grand-chose à propos de ces bombes, et ça fait 40 à 60 ans qu'elles sont là."

En effectuant des recherches en géologie marin sur les fonds marins du golfe du Mexique, l'équipe de Bryant a découvert deux décharges et a capturé des bidons en décomposition qui, selon eux, sont susceptibles de contenir des armes chimiques. 

Les chercheurs ont présenté leurs travaux de recherche au "Dialogue international sur les armes sous-marines" qui tenait un évènement à Puerto Rico récemment.

Selon un communiqué publié par l'Université du Texas, une explosion de munitions non explosées pourrait menacer le trafic maritime, la pêche commerciale, les compagnies de croisières et autres activités, ainsi que les quelque 30 000 personnes qui travaillent sur le pétrole et les plates-formes de gaz, ainsi que la vie marine dans le golfe.

L'équipe a déclaré que les bombes les plus proches des rives se trouvent aussi près que 50 miles de la côte.  La Louisiane est le deuxième emplacement où les bombes sont le plus proche, en particulier là où se trouve le delta du fleuve Mississippi.

Il y a deux risques potentiels associés à ces munitions non explosées: détonation instantanée et une exposition à des agents chimiques toxiques et, à long terme, à des expositions prolongées.

Source:
 
 
 

Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article