Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog




Des milliers d'Américains se sont engagés à fermer samedi leur compte bancaire et à transférer leur argent vers des coopératives de crédit comme les "Credit unions", des organisations populaires à but non-lucratif, dans le cadre de la "Journée du changement de banque", en guise de protestation contre le système bancaire américain.

Plus de 84 000 personnes ont adhéré à l'évènement sur Facebook, et des participants se sont rassemblés partout à travers les Etats-Unis pour célébrer en masse leur adieu aux grandes corporations bancaires.

Beaucoup d'Américains ont récemment exprimé leur frustration vis-à-vis des pratiques des grandes banques du pays, qui, après avoir reçu de substantielles sommes de la part des contribuables américains pour échapper à la faillite, continuent pourtant à imposer des frais de transaction que certains clients jugent trop élevés.

"J'en avais assez : assez de l'augmentation des frais, assez de ne pas pouvoir accéder à mon argent quand j'en avais besoin, assez de les voir utiliser le peu d'argent que j'ai pour opprimer mes frères et sœurs", a déclaré Kristen Christian, la jeune femme à l'origine de cette initiative.

Comme beaucoup d'Américains, Kristen a vu rouge quand sa banque a tenté de lui imposer de nouveaux frais mensuel de 5 dollars sur l'utilisation de sa carte de crédit ; ces nouveaux frais ont de fait suscité tant de protestations que le projet a fini par être retiré. Mais le mal était fait : on estime que depuis le mois de septembre, 650 000 personnes aux Etats-Unis ont déjà choisi de se tourner vers les banques coopératives, une solution alternative aux grands groupes bancaires traditionnels.

A la différence des manifestations "Occupons Wall Street", qui demandent parfois un engagement substantiel en termes de temps et d'activisme politique, la "Journée du changement de banque" est à la portée de tous les Américains qui souhaitent faire entendre leurs doléances.

"C'est quelque chose que vous pouvez faire dans votre quartier... il n'y a pas besoin de brandir une pancarte ni de défiler dans la rue", a indiqué Sam Abrahamson, un des organisateurs de l'événement "Occupons Chicago".

 

Source: xinhua

Lu sur: peopledaily.com

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article