Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 


Des féministes et des journalistes molestés pendant la manifestation contre le mariage gay

MARIAGE GAY - Les manifestants de Civitas, dimanche 18 septembre 2012 à Paris.

AFP/THOMAS SAMSON

 

 

Des militantes du mouvement féministe ukrainien Femen et des journalistes, parmi lesquels Caroline Fourest, ont été pris à partie et certains "roués de coups" à la manifestation organisée dimanche par l'institut Civitas contre le mariage gay

 

 


"Une dizaine de militantes des Femen avaient décidé de faire une protestation pacifique et drôle, d'arriver habillées en nonnes avec des slogans humoristiques, et quand elles se sont avancées vers les manifestants, des types les ont pris en chasse, déchainés", a raconté à l'AFP la journaliste et essayiste Caroline Fourest

"Les filles ont pris des coups dans toutes les parties du corps", ainsi que des journalistes qui les avaient filmées, a-t-elle ajouté par téléphone depuis un fourgon de police. Des photographes ont été "molestés", a également rapporté un photographe de l'AFP. 

Une trentaine d'agresseurs selon Fourest

"J'ai été tabassée d'abord parce que je filmais, ils m'ont mise à terre, mon bonnet est tombé, là ils m'ont reconnue et ils m'ont poursuivie, insultée et retabassée", a relaté Mme Fourest, disant avoir "pris des coups dans les côtes, dans le genou et dans le poignet". 

 

 

La police a fait un cordon pour nous protéger 

 

 

Selon elle, les agresseurs étaient "une trentaine", répartis en "plusieurs petits groupes de durs". "Ils ont insulté les militantes et juré d'aller se venger au centre des Femen, dont ils ont crié l'adresse", a-t-elle ajouté. "La police a fait un cordon pour nous protéger et là, on nous exfiltre", a-t-elle ajouté, toujours depuis le fourgon. 

"Il n y a aucune place pour les agressions d'extrême droite dans notre pays", a réagi Najat Vallaud-Belkacem. Le gouvernement n'aura aucune tolérance à l'égard de ces violences et de tous les dérapages qui y sont associés. La liberté d'informer n est pas un principe avec lequel on peut transiger." 

"Le gouvernement a créé les conditions d'un débat serein et démocratique sur le projet de loi mariage pour tous", a souligné la porte-parole du gouvernement, se déclarant "profondément choquée" par cette agression. "Je condamne fermement la lâche agression dont a été victime Caroline Fourest en marge de la manifestion Civitas et lui témoigne mon soutien contre la violence obscurantiste et imbécile", avait déjà réagi le premier secrétaire du PS, Harlem Désir.  

Les incidents ont eu lieu au début de la manifestation contre le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux homosexuels, organisée à Paris par l'institut Civitas, proche des catholiques intégristes, entre le ministère de la Famille, dans le VIIe arrondissement, et l'Assemblée nationale.SOURCE

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article