Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'Espagne EST l'Ouganda dont l'endettement est... inférieur! C'est drôle, non? Ajoutez à cela le fait que Fitch a dégradé 18 banques espagnoles qui devront trouver très vite des liquidités pour garantir leurs engagements... et vous nagez dans le surréalisme de Dali.

Je vous redonne l'arnaque dalino-bruxelloise: l'Espagne DOIT METTRE 90 MILLIARDS dans l'EFSF. Mais c'est l'EFSF QUI A PRETE 100 MILLIARDS A L'ESPAGNE... Donc L'ESPAGNE S'EST PRETEE 90 MILLIARDS A ELLE-MEME alors qu'à ce jour ELLE N'A JAMAIS MIS CET ARGENT DANS L'EFSF, ha ha ha... Capito? Magnifico... Sublimo...

Conclusion: l'EFSF a été conçu par des gens clairement inspirés par un tableau de Dali genre "7 apparitions de Madoff dans le bureau de Jamie Dimon examinant les comptes de la MF Global". La seule bonne nouvelle ici (pour les Espagnols), est que Dali a pour prénom Salvatore, autrement dit "le sauveur". Nous on n'a pas de chance, le gouverneur de la Banque de France s'appelle Mr Noyer :-(

Mais voici le meilleur: l'EFSF a prêté à l'Espagne ces 100 milliards (qui n'existent pas, je le rappelle, nous sommes en plein délire onirico-bancaire) à 3% et sans AUCUN REMBOURSEMENT trimestriel pendant.. 5 ans. Ils ne remboursent rien. Normal, on ne leur a rien donné non plus, juste des écritures comptables, ha ha ha...

C'est de l'argent magique qui nous vient de la Mandrake Bank. Au lieu de faire sortir des lapins ou des colombes d'un haut de forme, ce sont juste des milliards inanimés... C'est plus facile, ha ha ha... Quelqu'un peut-il nous faire un court-métrage sur Youtube avec des lapins, des fantômes, des magiciens, des milliards et des châteaux en Espagne sortant du haut-de-forme de Trichet le Magicien???

PS: Le prêt n'a servi à rien puisque le taux d'intérêt du bon du trésor espagnol a frôlé les 7%, avec 6,94% + frais de dossier Cetelem, soit 7% bien tassés (l'Italie, elle, a été obligée de payer 5,3% pour un BdT sur 3 ans). Comme le dit Mr Arfeuille, ces deux pays FONCENT vers le défaut de paiement, mais avec beaucoup de souffrances pour leurs peuples, avant. Et notre tour est imminent. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2012

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article