Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rappelez-vous: la multinationale américaine Enron a pu faire de la cavalerie pendant des années (avec la complicité des banques) jusqu'au jour où sa note AAA a été dégradée par une agence de notation. Et là, boum, il y a eu une explosion dans ses livres de comptes car dans ses engagements financiers, il était clairement précisé que si sa note passait de AAA de AA, Enron devait immédiatement poster XXX millions de dollars de garanties dans les 48 heures. Notez bien ce principe: si votre note est dégradée, alors vous devez aussitôt amener du liquide à la banque pour la "rassurer", ha ha ha.

EH BIEN LES DEGRADATIONS DE LA SEMAINE PASSEE VONT OBLIGER LES BANQUES ET PAYS CONCERNES A POSTER DES "GARANTIES" SUPPLEMENTAIRES QUI VONT ABAISSER ENCORE LEURS NIVEAUX DE LIQUIDITES ET RAJOUTER DE L'ESSENCE A L'INCENDIE.

En clair, c'est exactement comme quand le banquier vous appelle et vous donne 48 heures pour couvrir votre compte. Alors regardons ce qui s'est passé:

-Moodys a dégradé 12 banques anglaises, NYT, déjà pas dans une forme olympique. Par exemple la Santander UK, la Lloyds, la RBS (2 crans), la Co Operative, la NBS, et d'autres banques plus petites.
-Moodys a dégradé 9 banques portugaises, la Caixa Geral de Depositos, Comercial Portugues, Espirito Santo, BPI, Santander, la Caixa Economica, etc.
- Moodys a baissé la note de la Belgique qui va payer ses Bons du trésor bien plus cher.
- Moodys a baissé la note de l'Italie qui va payer ses Bons du trésor bien plus cher, lire ici le Telegraph.
- Fitch a baissé la note de l'Italie qui va payer ses Bons du trésor encore plus cher.
- Fitch a baissé la note de l'Espagne qui va payer ses Bons du trésor encore plus cher.

Notre lecteur Mr Copin nous dit ceci: "Comme vous l'aviez prévu, une attaque bien ordonnée à lieu en ce moment depuis les USA sur l'Euroland. La Grèce, l'Italie, Dexia (donc Belgique et France), des banques européenes, et le Portugal ont vu leurs notes abaissées ... Je me demande même si en France, l'explosion sociale qui nous pend au nez va patienter jusqu'aux fameuses présidentielles". En effet, moi aussi je me demande si on va arriver aux présidentielles. Les Français sont apathiques en ce moment, mais quand ils se réveilleront, ça va faire mal. Cela dit, ce qui m'épate c'est que les Indignés parisiens aillent à la Bastille au lieu de la Bourse. C'est pourtant là que cela devrait se passer, devant la Bourse du CAC 40 qui appartient aux... Américains. Revue de Presse par Pierre Jovanovic

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article