Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

“Alors qu’une pêche suffisait en 1950 pour absorber une bonne ration de vitamine A, il faudrait aujourd’hui en croquer une vingtaine ! Où sont passées ces vitamines ?”.

“L’orange moderne contient cinq fois moins de fer. Idem pour les pêches.

Plusieurs études révèlent cette perte de « densité nutritionnelle ». C’est la quantité de nutriments (vitamines, minéraux…) qu’un aliment contient comparé à son nombre de calories. Des chips ou une pizza ont, par exemple, une très faible densité nutritionnelle comparés à des lentilles ou des brocolis . Ce problème commence à être soulevé aux États-Unis, au Canada et en Grande-Bretagne. En France, silence radio du côté des pouvoirs publics et des instituts de recherche.”
Les causes de ces pertes seraient multiples:
- L’utilisation intensive de pesticides, herbicides et engrais qui augmentent la vitesse de croissance des plantes et diminuent proportionnellement le temps de fixation des micronutriments.
- Techniques agricoles intensives qui épuisent les sols
- Les traitement de conservation et les temps de transports (un aliment fait en moyenne 2 500 km avant d’être consommé!)
- Cueillette de fruits avant mûrissement, en partie ou totallement dénués des nutriments liés à l’ensoleillement comme les anthocyanines ou polyphénols, ces composants qui nous protègent contre le cancer ou la détérioration des cellules du cerveau.
- Pratique de sélection des plantes selon leur rendement: plus le rendement est élevé, moinsla plante dépense d’énergie à absorber des oligo-éléments, et plus la teneur ennutriments est faible.
Notre régime alimentaire est déséquilibré: trop de calories, pas assez de nutriments.
L’étude Suvimax (Supplémentation en vitamines et minéraux antioxydants) menée de 1994 à 2003 en France par l’Inserm, a testé l’effet d’un apport en vitamines et minéraux antioxydants à des doses proches de celles qu’on peut attendre d’une alimentation saine. Au bout de sept ans et demi, on observe chez les hommes une diminution de 31 % du risque de cancers et une diminution de 37 % du risque de décès.
Lire ici l’article complet

Lire également :
Mieux manger aide à mieux résister
Agriculture urbaine
Résister : Coline Serreau

vu sur "au bout de la route"

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article