Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Russie ne peut pas participer au Fonds européen de stabilité financière (FESF), mais elle envisage de verser des fonds supplémentaires au FMI dans le cadre de la lutte contre la crise mondiale, a déclaré lundi à Bruxelles le représentant permanent de la Russie auprès de l'UE Vladimir Tchijov.
"On m'a demandé si la Russie était prête à investir directement dans le FESF, mais c'est impossible, parce qu'il s'agit d'une société offshore. Or le FMI, c'est tout autre chose", a indiqué M.Tchijov devant les journalistes. Il a rappelé que Moscou comptait augmenter ses investissements dans le Fonds monétaire international.
La Russie envisage de participer au Mécanisme européen de stabilisation, qui succédera au FESF au milieu de 2012, "via le FMI", a-t-il précisé.
Le FESF aide les pays de la zone euro à éviter un défaut de paiement. Le FESF accorde actuellement une assistance financière à l'Irlande et au Portugal et pourrait participer à l'octroi d'une aide à la Grèce. En octobre dernier, des pays membres de l'UE ont proposé d'élever la capacité de prêt de ce fonds initialement doté d'une capacité de 440 milliards d'euros, à 1.000 milliards d'euros. Début novembre, les pays membres du G20 ont décidé d'augmenter la capacité d'aide du FMI. L'idée de doper le FESF a été pour le moment abandonnée.

Ria Novosti via "Alter info"
Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article