Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Addendum du 23.10.13 : [Le Figaro donne quelques chiffres sur le coût des Dibrani. Chiffres ne correspondant pas aux barèmes fixés par l'état pour les CADA (cf liens dans article précédent) car la famille n'était pas nourrie puisqu'elle avait des chèques pour les repas. Mais nous apprenons qu'en plus, la mairie et une association auraient aidé en plus financièrement pour acheter des cigarettes...] 

Les Dibrani, une famille très aidée par la France

(…)Une chose est certaine, la famille Dibrani, arrivée dans le courant de l’année 2009, a vécu dans une grande précarité mais a aussi bénéficié rapidement et jusqu’au bout de l’aide de la France.

(…). C’est en septembre 2009 qu’elle est prise en charge par le centre d’accueil des demandeurs d’asile (Cada), qui se chargera de lui trouver un logement provisoire à Levier et de scolariser les enfants.

311 euros par mois pour un couple

Les Dibrani bénéficieront alors de l’allocation mensuelle de subsistance à laquelle ont droit tous les demandeurs d’asile. Une somme forfaitaire de base de 311 euros par mois pour un couple, pondérée par le nombre d’enfants à charge. S’est aussi ajoutée la Couverture maladie universelle (CMU)….

C’est à l’issue de ce premier recours que le Cada aurait dû cesser intégralement d’aider les Dibrani. Ce qu’il ne fera pas complètement. Humanité oblige. En effet, le Cada laisse à la famille la jouissance du logement et transfère le dossier d’allocation au Conseil général, qui continuera alors de lui verser 350 euros par mois et veillera au renouvellement tous les quatre mois de la précieuse CMU.

Les associations, à commencer par le Comité de soutien des sans-papiers, prennent également le relais. C’est le Comité qui paiera l’aide juridictionnelle pour le deuxième recours, mais aussi le voyage aller-retour pour l’audience à Paris ;
tout comme la prise en charge régulière des courses alimentaires, des cartes de téléphone et du tabac pour Resat Dibrani. «Et il fumait beaucoup…», se rappelle un bénévole.

La mairie de Levier ne sera pas en reste. Les services sociaux de la petite municipalité accorderont à plusieurs reprises des chèques de 60 à 70 euros pour le ravitaillement au supermarché(…)

Le Figaro

                                                                                    

L’affaire Leonarda est symptomatique d’une France en crise dans laquelle les français se divisent. Avec 2.000 milliards de dette et 2 millions de foyers imposés en plus cette année, calculons les dépenses engendrées par Leonarda afin de cerner les enjeux ayant poussé un président de la république et son ministre de l’intérieur à enfreindre la loi internationale et la justice française en insistant pour qu’elle revienne.

La famille de Leonarda (deux adultes et cinq enfants) est arrivée il y a 4 ans et 8 mois en France. Elle a été prise en charge en CADA (centre d’accueil pour demandeurs d’asile). Sachant ces tarifs donnés par le gouvernement et l’INSEE :

  • Les demandeurs d’asile hébergés en CADA bénéficient de l’allocation mensuelle de subsistance 718 euros (couple et 4 enfants) + 110 euros par enfant supplémentaire.

  • L’allocation temporaire d’attente, dispositif prévu de manière subsidiaire à l’hébergement. Son montant s’élève à 11,20 € par jour et par adulte en 2013

  • En 2013 une place en CADA coûterait en moyenne 24 € par jour par personne

  • Dépense moyenne par élève/an (INSEE) : 8.312 euros

  • Montant de l’aide juridictionnelle « gratuite » par année : 1.200 euros/ an

  • Santé (sécurité sociale+ CMU équivalent à l’AME) :  2 900 euros en moyenne par immigré clandestin/an

  • Si l’on rapporte le coût total de cette politique au nombre de personnes effectivement reconduites et non prises en charge par l’OFII, on aboutit à un coût moyen unitaire global de 12 645 euros

  • L’aide au retour volontaire (ARV) a été versée à 4 726 personnes en 2011. Elle concerne des étrangers visés par une obligation de quitter le territoire français ou un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière. L’aide financière s’élève à 2 000 euros par adulte seul et à 3 500 euros par couple, avec 1 000 euros par enfant mineur jusqu’au troisième enfant inclus et 500 euros à partir du quatrième enfant.

  • Selon France Terre d’Asile, un mineur étranger isolé coûte en moyenne 50.000 euros/an.

Question 1 : Combien a coûté la scolarité de Leonarda, brillante élève à l’accent franc comtois et absente un jour sur trois ?

8.312 euros * 4,16= 34 577, 92 euros

Question 2 : Combien a coûté la venue de cette famille, présentée comme une chance pour la France ?

Sa venue correspond à son maintien tout le temps qu’il a duré et pas à son arrivée seule. Il faut une grosse addition.
Il y a 7 personnes (deux adultes, 5 enfants), restées 4 ans 8 mois. Léonarda a-t-elle été la seule à être scolarisée? On le supposera dans la flemme d’aller vérifier.
On se retrouve donc avec :
- Allocation mensuelle de subsistance : 718€ + 110€ = 828€ par mois, en un an ça fait 9.936€.
- Allocation temporaire d’attente : seulement pour les adultes, donc 22,40€ par jour, soit 8.716€ par an.
- Places en CADA : 7 personnes, 7 x 24 = 168€, soit 61.320€ par an.
- École : voir résultat ci-dessus, 5.541,33€ par an.
- Aide juridictionnelle : vaut pour toute la famille, 1.200€ par an.
- Santé : 2.900€ x 7 = 20.300€ par an.
- Coût moyen du renvoi : 12.645€ par personne et par an, donc 88.515€ pour la famille entière. Mais ce n’est qu’une seule fois.
- ARV : 3500€ (couple) + 3 x 1000€ + 2 x 500€ = 7.500€. Mais ce n’est également qu’une seule fois.

On a donc 107.013,33€ par an cumulés.
Sur 4 ans 8 mois, on multiplie par 4,66, ça fait 498.682,118€.
Plus le renvoi, ajoutons 96.015€…

Ça nous fait 594.697,118€ normalement.

Question 3 : En sachant qu’un foyer fiscal français paie 2.497 euros d’impôts /an, combien aura t-il fallu de foyers pour financer cette « aventure » ?

594.697,118/2.497 = 238,1 

Il aura fallu les impôts de  238 foyers pendant un an pour payer la facture Leonarda

Question 4 : Jean Marc Ayrault a promis d’envoyer 15 millions d’euros à la Bretagne, région victime de vagues de licenciements, en valeur « Leonarda », combien d’aides à l’intégration réussie de familles italo kosovares cela représente t-il ?  

Eh bien, 15.000.000€ divisés par 594.697,118€, ça nous fait 25,2 familles Dibrani à l’arrondi inférieur (25,2229236 précisément).

Donc Ayrault a donné aux bretons l’équivalent de l’aide donnée par l’état à 25 familles de roms (sur les 17 000 roms recensés) pendant moins de cinq ans.

Question 5 : Combien coûterait le retour de Leonarda, seule, jusqu’à sa majorité, scolarité incluse ?

3 ans jusqu’à la majorité, donc 3 fois 50 000 euros = 150 000 euros

 

SOURCE

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article