Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vue de la centrale nucléaire de Gori de l'opérateur public KHNP à Busan © AFP/Archives


SEOUL - (AFP) - Le régulateur sud-coréen a annoncé mercredi l'inspection des 23 réacteurs nucléaires du pays après des révélations sur des cas de corruption et de certification douteuse qui font craindre pour la sécurité de son parc atomique.

La Corée du Sud a prévenu lundi qu'elle risquait d'enregistrer des pénuries d'électricité "sans précédent" cet hiver après la fermeture des deux réacteurs de la centrale de Yeonggwang (sud-ouest) pour pièces non conformes, alors que le réseau du pays est déjà chroniquement déficitaire.

"Les 23 réacteurs en fonctionnement et cinq autres en construction seront contrôlés", a déclaré à l'AFP Shim Eun-Jung, porte-parole de la Commission de sécurité et de sûreté nucléaire.

Des fournisseurs sont soupçonnés d'avoir produit de faux certificats de conformité pour les réacteurs de l'opérateur public Korea Hydro and Nuclear Power (KHNP).

Le régulateur va ouvrir une enquête pour établir d'éventuelles complicités au sein de KHNP dont les patrons ont d'ores et déjà offert de démissionner.

En octobre, un réacteur avait été arrêté en raison d'une défaillance des barres de contrôle. Un second réacteur s'était arrêté automatiquement en raison d'un défaut de fonctionnement d'une pompe d'approvisionnement en eau de refroidissement.

En juillet déjà, un autre réacteur de 1.000 mégawatts sur la même centrale s'était arrêté automatiquement après un incident similaire.

Le réseau nucléaire sud-coréen fournit environ 35% de la consommation électrique du pays.

source

 

à lire aussi  : La Corée du Sud ferme deux réacteurs nucléaires après la découverte de pièces non-homologuées

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article