Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

* Ce texte est une collection de notes que j’ai prises lors de mes lectures.  J’ai rédigé un texte pour juxtaposer différentes données et éléments qui semblent converger vers des évènements communs.  Cet écrit est brut et ne représente pas une recherche exhaustive sur les sujets nommés, mais il sert plutôt de fil conducteur pour relier des prophéties, des présages et des visions qui pourraient avoir un lien direct avec la récente démission du pape et l’élection du prochain pape, le « dernier».  Je « jette » ici une multitude d’éléments pour que vous puissiez faire vos propres recherches, seul objectif de ce texte qui mériterait un travail beaucoup plus élaboré.  N’ayant que très peu de temps à ma disposition, voici en vrac ce que j’ai recueilli au cours de mes lectures de chevet.
 
Des rumeurs, reprises entre autres par plusieurs récits dont celui du « Da Vinci Code», prétendent que le Vatican serait sous le contrôle de factions ayant des intérêts mondialistes et qui, par des intrigues et sabotages tenteraient d’infiltrer la hiérarchie du Saint-Siège.  Leur but serait de préparer l’arrivée du « dernier pape », un « faux pape » (non canoniquement élu) qui, pour certains, sera le « faux prophète » des prophéties bibliques.  Ces groupes secrets qui se seraient faufilés dans les coulisses de la Curie romaine sont appelés, par la rumeur, les « Illuminati ».
 
Est-ce que le Vatican est réellement sous l’influence de la franc-maçonnerie ou toutes autres sociétés secrètes?  Est-ce que la fonction papale pourrait avoir été sous le contrôle «d’agentures » exerçant une forte influence sur les décisions et orientations de l’Église catholique?
 
C’est ce que croient certains membres de la hiérarchie catholique, dont Malachi Martin.  Le prêtre jésuite a travaillé au sein du Saint-Siège, aux côté des papes Jean XXIII et Paul VI pendant quelques années avant de renoncer à ses vœux.  Il est devenu par la suite un auteur connu à travers le monde, particulièrement reconnu pour son zèle à dénoncer les intrigues et conspirations à l’intérieur du Vatican.  En tant que membre consultatif du Vatican, Malachi Martin avait accès à des informations privilégiées dans « l’église secrète ».  Il est donc intéressant de consulter les écrits et déclarations de Martin à propos de liaisons discrètes avec des membres de sociétés secrètes influentes.
 
Dans son livre « La Maison balayée par les vents » (« Windswept House »), Martin déclare que l’intronisation de Lucifer a été faite lors de la nomination du Pape Paul VI.  La « Thèse Siri », appellation utilisée par des journalistes d’enquête et membres du clergé catholique, impliquerait un secret bien gardé concernant le Conclave de 1963. Le Cardinal Giuseppe Siri aurait reçu la majorité des voix lors des deux conclaves de 1958 et de 1963, mais sous une pression mystérieuse il aurait refusé la fonction papale.  Interrogé quelques années plus tard sur son refus de devenir pape, le Cardinal Siri a répondu : « Je suis lié par le secret.  Ce secret est terrible ».  Il a ajouté que des choses très graves se sont produites.
 
Malachi Martin prétend avoir été un témoin oculaire du conclave de 1963 et dans son livre « Les clés de ce sang » (« The keys of this blood ») on peut lire que le Cardinal Siri aurait été élu pape en 1958 et en 1963.  Martin dit que son élection a été « mise de côté » en raison de l’ingérence d’un « émissaire d’une organisation internationale ».  Le prêtre jésuite a renoncé à son titre et à ses occupations à Rome en 1964, relevé de ses voeux par le pape Paul VI.  Il affirme que le Vatican est investi par la franc-maçonnerie et qu’il est fortement ébranlé de l’intérieur pour préparer l’arrivée du « dernier pape », personnage s’apparentant à la prophétie biblique qui annonce le règne d’un « faux prophète », personnage à vocation religieuse et spirituelle qui doit assister « l’Antéchrist » dans ses fonctions politiques.
 
L’auteur et docteur William G. von Peters, Ph.D., parle aussi d’un complot maçonnique dans un écrit sur la « Thèse Siri ».  Même François d’Assise, l’une des figures religieuses les plus vénérées de l’histoire, a déclaré peu avant sa mort qu’à l’époque de la tribulation (fin des temps) un homme non canoniquement élu sera porté au pontificat et qu’il amènera un grand nombre dans l’erreur et la perdition.
 
Nostradamus, dans le quatrain 6.25, prédit qu’à la fin des temps viendra un « jeune pape noir » qui prendra le contrôle de la hiérarchie romaine avec l’aide de complices.  Même si la crédibilité du prophète est fortement remise en question, pourrait-il avoir annoncé l’avènement d’un « pape noir », au sens spirituel et aussi au sens littéral?  Nostradamus pourrait-il avoir eu accès à la connaissance ésotérique enseignée et transmise par les sociétés secrètes depuis des siècles, pourrait-il avoir reçu une révélation de Dieu ou encore, des prémonitions inspirées par les "esprits dans les lieux célestes"?
 
Il est intéressant de noter que le Cardinal africain Peter Turkson, l’un des favoris dans la course à la papauté, est âgé de 63 ans et qu’il prône une autorité financière et politique mondiale logée aux Nations Unies.
 
Le Zohar, considéré comme l’ouvrage le plus important de la Kabbale juive, est une collection de livres écrits en araméen médiéval. Une de ses sections est nommée le « Vaera » et comprend « Les signes annonciateurs du Machia’sh » ou « La venue du Messie ».  La date de l’avènement du « Messie » est située dans le Zohar en 2012-2013.  Les Juifs orthodoxes ayant rejeté Jésus comme étant le Messie, cette venue pourrait annoncer le dévoilement imminent de « l’Antéchrist ».  Les lignes 476-483 de cette partie du Zohar pourraient trouver des échos dans la « Prophétie des Papes » de Saint-Malachie.  L’une annonçant « l’Antéchrist » et l’autre, le « faux prophète ».  La « Prophétie des Papes » révèle que le règne du « dernier pape », « Pierre le Romain », se terminera par la destruction de Rome.
 
Le Zohar juif annonce aussi que Rome sera détruite dans l’année civile juive 5773, qui dans notre calendrier commence avec la nouvelle lune de septembre 2012 pour se terminer un an plus tard en 2013.
 
Le « troisième secret de Fatima » a été publié par le Vatican le 26 juin 2000.  Des journalistes d’enquête et membres du clergé croient que les visions de Lucie, Francisco et Jacinta, reçues dans le village de Fatima en 1917, n’ont pas été révélées dans leur intégralité et que des efforts de dissimulation sont faits pour cacher les véritables révélations de Fatima.  La version officielle du Vatican du message de Fatima, « Le message de Fatima », a été préparée par le cardinal Ratzinger (Benoit XVI) et par le Monseigneur Bertone (possible prochain pape).  Des soupçons à propos de la version finale du troisième secret de Fatima ont été soulevés par le journaliste et chroniqueur italien le plus traduit dans le monde catholique, Vittorio Messori.  Malachi Martin croit aussi que le « Le message de Fatima », publié par Ratzinger et Bertone, a supprimé la révélation que le « dernier pape » serait sous la gouverne de Satan.  Convaincu d’un complot de la part d’organisations qui veulent détruire le catholicisme, Martin dénonce avec zèle l’intrusion de forces diaboliques au sein du Vatican.
 
Est-ce que les nombreux scandales financiers et sexuels qui se succèdent depuis les derniers mois et qui ébranlent l’édifice catholique ont un lien avec la démission du pape?  Pourrait-il s’agir d’une tentative de soulèvement de l’intérieur, un plan d’attaque de la franc-maçonnerie pour déstabiliser la hiérarchie en place afin de préparer l’arrivée du  prochain et dernier pape?
 
"(Nous vîmes) divers autres évêques, prêtres, religieux et religieuses monter sur une montagne escarpée, au sommet de laquelle il y avait une grande Croix en troncs bruts, comme s'ils étaient en chêne-liège avec leur écorce ; avant d'y arriver, le Saint-Père traversa une grande ville à moitié en ruine et, à moitié tremblant, d'un pas vacillant, affligé de souffrance et de peine, il priait pour les âmes des cadavres qu'il trouvait sur son chemin ; parvenu au sommet de la montagne, prosterné à genoux au pied de la grande Croix, il fut tué par un groupe de soldats qui tirèrent plusieurs coups avec une arme à feu et des flèches; et de la même manière moururent les uns après les autres les évêques, les prêtres, les religieux et religieuses et divers laïcs, hommes et femmes de classes et de catégories sociales différentes."  Secrets de Fátima
 
Références autres que celles nommées dans le texte :

Le Dernier Pape :
Examen de Nostradamus et Malachie [288]
http://www.ccg.org/french/s/p288.html
 

 

Tag(s) : #RELIGIONS

Partager cet article