Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Violente répression policière contre les opposants à un forage CHEVRON visant du gaz de schiste à PUNGESTI en Roumanie

 

Gaz de schiste : coup de force de chevron en Pologne

 

Gaz de schiste : gdf suez va fracturer… en Grande-bretagne

Le Royaume-uni se lance dans la course au gaz de schiste

 

Gaz de schiste: l'Ukraine et shell signent un gros contrat

 

LA GUERRE DU GAZ DE SCHISTE AURAIT-ELLE COMMENCÉ EN EUROPE ?

Ce 2 décembre, en pleine nuit, plusieurs centaines de policiers anti-émeute, venus de toute la Roumanie ont envahi le camp de résistance à Pungesti, camp installé sur des terrains privés pour lutter contre un forage de la compagnie Chevron visant du gaz de schiste. Ils ont arrêté ou chassé les occupants, y compris femmes, vieillards et enfants, avec une extrême violence, qui a nécessité des hospitalisations et semé la frayeur dans le camp et le village. Relâchés dans la matinée, les manifestants ont écopé d’amendes. Des charges pénales pèsent sur deux d’entre eux, selon nos dernières informations.

Les routes sont bloquées, la zone est déclarée "zone spéciale d’intervention", interdisant à tout journaliste d’y accéder. Comme les faits se sont passé nuitamment, il a été difficile pour les occupants du camp de filmer afin de rapporter la violence de ces faits (1) et (2).
Pendant ce temps la police fait un travail de désinformation, criminalisant les opposants à ce forage, et permettant l’installation sur place du matériel de forage, sous haute garde.

Pourquoi un tel déploiement guerrier, qui fait suite à un précédent assaut, le 16 octobre dernier - lequel avait déjà fait plusieurs blessés parmi les habitants du village - et à la décision de Chevron de suspendre ses activités sur le site, sous la pression internationale ? Tout simplement parce que cette multinationale, première responsable des émissions mondiales de gaz à effet serre (3), veut faire quelques bénéfices supplémentaires en forant des puits de gaz de schiste à Pungesti et que les habitants ne l’entendent pas ainsi.

De quel droit cette multinationale violente-t-elle ainsi les habitants, avec le soutien du gouvernement d’un pays membre de l’Europe ?
N’ont-ils plus le droit de vivre parce qu’ils habitent sur des réserves supposées d’hydrocarbures ?
Les quelques futurs bénéfices de Chevron valent-ils plus que les vies de tous les habitants de la région ?
L’impunité des multinationales est totalement inacceptable et doit être condamnée.
Les hommes, les femmes et les enfants de Pungesti ont toute légitimité de ne pas accepter les forages, pour toutes les raisons connues concernant les multiples impacts avérés de l’exploitation du gaz et du pétrole de schiste, alors qu’il est prouvé que cette exploitation n’apporte ni les emplois promis, ni les améliorations des conditions de vie.

Nous demandons à nos élus responsables : eurodéputés, députés, sénateurs, élus des collectivités locales, et à nos diplomates, de se mobiliser fermement contre de tels agissements et d’exiger de l’Union Européenne une intervention diplomatique d’urgence pour faire cesser cette situation martiale.


 Les Collectifs français "NON aux pétrole et gaz de schiste et de houille"

 

_ NON AUX HYDROCARBURES DE SCHISTE ET DE HOUILLE,
NON AUX ÉNERGIES EXTRÊMES,
NI ICI NI AILLEURS, NI AUJOURD’HUI NI DEMAIN

1) http://www.vrn.ro/chevron-si-jandar...
2) http://www.youtube.com/watch?v=iP6U...
3) http://www.bastamag.net/article3576.html

* Collectifs citoyens opposés à l’exploration et à l’exploitation des hydrocarbures « non conventionnels », à la fracturation du sous-sol, aux forages extrêmes et appelant à une véritable transition énergétique pérenne. _ www.nongazdeschiste.fr

Contacts :
Jacqueline Balvet. Tel.04 66 52 88 77 / 06 70 21 22 45
Joop van Helmond ? Tel.04 66 61 64 58

Télécharger le communiqué de presse (pdf 195 ko)

 

Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article