Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Colère du Pakistan après une bavure meurtrière de l’Otan

Publié par Mulder sur 27 Novembre 2011, 05:59am

Catégories : #ACTUALITES


Par RFI

Au moins 20 soldats pakistanais ont été tués, samedi 26 novembre 2011, par une charge d'hélicoptères de l'Otan à la frontière avec l'Afghanistan, selon des responsables militaires pakistanais. Cette bavure provoque une crise entre Islamabad et les alliés occidentaux : Islamabad a aussitôt ordonné en représailles le blocage des convois de ravitaillement de l'Otan en Afghanistan transitant par son territoire. Et alors que le Pakistan proteste « dans les termes les plus forts », l'Otan annonce une « enquête approfondie ».

Des forces paramilitaires pakistanaises patrouillent dans Peshawar (nord-ouest) après l'attaque de l'Otan dans la région, le 26 novembre 2011.
REUTERS/Khuram Parvez

D'habitude, l'Otan procède dans les zones tribales au moyen de drones, ces avions sans pilote dont les sorties sont devenues presque quotidiennes et qui atteignent souvent leur cible, c'est-à-dire les militants islamistes qui ont fait de cette région frontalière avec l'Afghanistan leur sanctuaire. Les tirs de drones sont d'ailleurs relativement tolérés par les autorités pakistanaises, sauf quand des civils comptent parmi les victimes.

Mais le carnage survenu cette nuit n'a rien à voir avec ce cas de figure. Ce sont des hélicoptères qui ont bombardé un poste-frontière censé empêcher précisément les allées et venues des rebelles de part et d'autre de la frontière.

« Les attaques de ce type sont inacceptables et intolérables », ont affirmé les autorités civiles et militaires pakistanaises assurant qu’il s’agissait d’une opération gratuite et qui ne répondait à aucune provocation.

Double jeu

Islamabad dénonce une nouvelle violation de sa souveraineté nationale. Une enquête est en cours mais cette nouvelle bavure devrait encore envenimer les relations entre Washington et Islamabad au plus bas depuis l’opération secrète menée par les américains sur le sol pakistanais pour tuer Oussama Ben Laden le 2 mai dernier.

Les raisons de l’attaque du poste-frontière de la zone tribale de Mohmand restent pour le moment inexpliquées. Mais le district tribal jouxte l’Afghanistan et la frontière entre les deux pays est mal délimitée. Il est déjà arrivé dans le passé que les forces de l’Otan franchissent la frontière en poursuivant des talibans.

L’année dernière, les forces internationales avaient même tué deux soldats pakistanais, ce qui avait provoqué un tollé dans le pays et avait poussé les pakistanais a fermer la route d’approvisionnement des camions de l’Otan pendant une dizaine de jours.

Cette nouvelle attaque contre des forces pakistanaise survient cette fois-ci dans un contexte beaucoup plus tendu entre Washington et Islamabad, pourtant alliés dans la guerre contre le terrorisme depuis fin 2001. Washington soupçonne ouvertement les services secrets pakistanais de double jeu au profit des talibans et Islamabad s'irrite des nombreux coups portés à sa souveraineté.

source: rfi

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<