Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1.02.2012, 11:39

Photo: EPA
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog

 

Le changement de pouvoir en Syrie ne débouchera pas sur une réédition du "scénario libyen", a annoncé mardi soir la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton lors d'une séance publique du Conseil de sécurité de l'Onu.

"Je sais que certains membres du Conseil de sécurité s'inquiètent du risque d'une autre Libye, mais cette analogie est erronée", a déclaré la chef de la diplomatie américaine.

Mme Clinton a également accusé les autorités syriennes d'attiser les violences interethniques dans le pays, tout en exhortant le Conseil à soutenir les efforts de règlement déployés par la Ligue arabe.

"La situation en Syrie nécessite une approche unique, adaptée à des circonstances spécifiques. Et c'est ce que prévoit l'initiative de la Ligue arabe: une transition pacifique du pouvoir qui permettra de sauvegarder l'intégrité du pays", a poursuivi Mme Clinton.

La Russie et la Chine avaient bloqué en octobre dernier un projet de résolution occidental qui menaçait le gouvernement syrien de sanctions. Pour sa part, Moscou a proposé mi-décembre son propre projet de résolution, que les pays occidentaux ont jugé "insuffisant" pour mettre un terme aux violences dans le pays.

La semaine dernière, le Maroc, au nom de la Ligue arabe, a présenté un nouveau projet qui reprend la position occidentale et réclame un changement de pouvoir en Syrie. Lundi, la Russie a réaffirmé son opposition à ce document qui prévoit le départ du président Bachar el-Assad.

RIA Novosti

Tag(s) : #CONFLICTS DANS LE MONDE

Partager cet article