Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous avez un peu (beaucoup) d’argent de côté cette année et vous en avez marre de passer Halloween cloîtrée chez vous ou à une fête pourrie où tout le monde est déguisé en vampire ou en chat-pute ? J’ai la solution.

Si jamais je décide de me reconvertir un jour, ce sera pour ouvrir une agence de voyage de l’horreur. Je me spécialiserai en destinations glauques et flippantes, en séjours dans des maisons hantées, en campings-cimetières, et je traumatiserai tous mes clients. Et ce sera cool. Mais en attendant, je me contente de vous, pour m’entraîner.

Si vous pensez que les vacances reposantes dans un pays chaud c’est pour les nazes, j’ai ce qu’il faut : des endroits bien glauques pour des vacances inoubliables (et possiblement mortelles) (bah oui, si y a pas de danger, j’vois pas trop l’intérêt).

1. La Maison Winchester

L’histoire de la Maison Winchester commence en 1866. William Winchester (fils d’Oliver Winchester, fondateur de la Winchester Repeating Arms Company) et sa femme Sarah perdent leur premier et unique enfant quelques semaines après sa naissance, qui meurt des suites d’une maladie infantile. Cet évènement plonge Sarah dans une profonde dépression – elle se replie sur elle-même et frôle parfois la folie pure – un état dans lequel elle restera dix ans. En mars 1881, William – arrivé depuis à la tête de l’empire Winchester – meurt de la tuberculose.

Cinq endroits glauques à visiter pour Halloween winchesterhouse

Sarah, désormais riche grâce à l’héritage mais complètement dévastée, suit alors les conseils d’une connaissance et fait appel à un medium de Boston. Celui-ci lui entre alors en communication avec William, qui lui apprend qu’une malédiction pèse sur la famille Winchester, et que si elle ne fait rien, Sarah en subira aussi les conséquences. En effet, les victimes des armes Winchester ont moyen digéré de s’être fait plomber à la carabine et désirent se venger de la famille qu’ils tiennent pour responsable de leurs malheurs. Le medium conseille alors à Sarah de construire une maison pour elle et pour les esprits, mais de faire en sorte qu’elle soit constamment en construction.

En 1884, Sarah achète donc une maison de 6 pièces à San José, en Californie, et entame la construction de cette étrange maison. Elle engage une équipe d’ouvrier et lance les travaux qui dureront trente-six ans. Ils construisent, reconstruisent, apportent de nouveaux changements, démolissent et refont complètement chaque partie de la maison. Vingt-deux charpentiers y travaillent chaque jour, 24h/24, toute l’année – et ce, jusqu’à la mort de Sarah Winchester, en 1922. Sarah croyait dur comme fer que si la maison n’était jamais achevée, aucun fantôme ne pourrait s’y installer.

Résultat, cette maison ne ressemble à aucune autre. Il y a des escaliers qui ne mènent nulle part, des placards qui s’ouvrent sur des murs nus, des portes qui s’ouvrent sur du vide… Et coup de bol, il est tout à fait possible de visiter la maison. Ceux qui l’ont visitée racontent d’ailleurs quels genres de phénomènes paranormaux ils ont pu observer… Et pour une vue aérienne de la baraque, c’est par là.

Cinq endroits glauques à visiter pour Halloween winchester2

2. Pripiat

Allez, pour vous mettre direct dans l’ambiance : où se trouve la ville de Pripiat ? En Ukraine. Et où exactement en Ukraine ? A trois kilomètres de Tchernobyl. Ça fait rêver hein ? Sachant que la zone d’exclusion mise en place après la catastrophe nucléaire fait 30km, ça remet vite les choses à leur place. Pripiat = destination de rêve. Pourquoi aller y passer son weekend ? Parce que c’est une ville fantôme. Ce qui signifie pas de touristes chiants, de mômes qui hurlent, de prix exorbitants, ni de polluti… ah merde, si quand même, un peu.

Cinq endroits glauques à visiter pour Halloween pripiat

Ce qui donne à Pripiat cette atmosphère si inquiétante (outre les raisons évidentes) c’est l’état dans laquelle elle est. L’évacuation de la ville s’est faire dans l’urgence, 30 heures après l’explosion du réacteur. Tout est donc resté en état, les gens ont simplement arrêté tout ce qu’ils étaient en train de faire pour fuir au plus vite. On leur a également demandé de ne rien emporter avec eux, donc tout est resté. Depuis, tous les objets de valeurs ont évidemment été volés et revendus, mais il reste encore beaucoup de bibelots divers éparpillés dans toute la ville.

Bien que le taux de radiation soit encore assez élevé, des visites y sont souvent organisées. Pour plus de photos, rendez-vous ici.

3. Helltown

Helltown est une petite ville de l’Ohio, qui s’appelle en réalité Boston – mais comme 1) c’est déjà pris et 2) ça fait carrément moins flipper – les gens préfèrent son petit nom d’emprunt. Fondée en 1806 et peuplée jusque dans les années 70 – où le terrain a été racheté pour en faire un parc national, dégageant les habitants petit à petit – cette ville aurait été le témoin d’un paquet de sales petites affaires. Des dizaines de légendes urbaines contiennent des mots clés merveilleux tels que satanisme, violence, meurtres, attaques d’animaux sauvages, activités occultes, phénomènes paranormaux, mutants, ou encore complots d’états.

Cinq endroits glauques à visiter pour Halloween helltown

Les rumeurs ont commencé après la décision prise d’en faire un parc national. L’état rachetait les maisons petit à petit, les condamnait, et y clouait une pancarte « Propriété des États-Unis – Défense d’entrer ». Les habitants disparaissant à vitesse grand V, les voyageurs traversant le patelin ont pu se demander ce que ça pouvait bien cacher… Et c’est ainsi qu’est née la première légende, celle du complot de l’état. Mais c’était un peu banal, alors ils ont décidé d’en rajouter un peu.

Parmi les autres légendes, il y a par exemple celle du cimetière, qui serait hanté par un fantôme qui passe son temps à regarder dans le vide assis sur un banc – sauf qu’apparemment, il n’y a pas de banc dans le cimetière. Pour les autre légendes, elles sont toutes listées et vérifiées ici (en anglais). Pour plus de photos ainsi qu’une autre « enquête » sur les légendes de Helltown, c’est par là. Et il y a des infos en français ici.

4. La Isla de las Muñecas

La Isla de las Muñecas, qui signifie « l’île des poupées », se situe au Mexique, sur le lac Teshuilo. Cette île était habitée par un certain Don Julian Santana, qui a décidé de quitter sa femme et ses gosses pour aller y vivre en ermite dans les années 50-60. Certains disent qu’une petite fille se serait noyée dans le lac, et que c’est pour honorer sa mémoire que Don Julian Santana s’est mis à accrocher des poupées un peu partout sur l’île. D’autres disent qu’il a juste imaginé la mort de la petite fille et qu’il a simplement craqué son slip.

Cinq endroits glauques à visiter pour Halloween chuckyclodo

Il récupérait les poupées dans les poubelles, les canaux environnant et allait même jusqu’à les échanger contre des objets avec les habitants des villes alentours. Sa petite cabane était remplie de poupées qu’il s’amusait à customiser avec des chapeaux, des lunettes et autres accessoires fantaisistes. Alors que toute personne sensée pourrait probablement mourir de peur à la vue d’une telle quantité de poupées mutilées, Don Julian lui les considérait comme des protectrices. D’ailleurs, les visiteurs étaient les bienvenus sur l’île, il n’hésitait pas à leur faire visiter les lieux – mais demandait une petite compensation financière en échange de photos.

Don Julian a été retrouvé mort noyé en 2001, au même endroit où il disait avoir vu la petite fille se noyer. Des photos qui mettent pas du tout mal à l’aise ici.

5. Le cimetière de Stull

Stull est une petite ville du Kansas, qui n’a rien de vraiment exceptionnel à première vue. Mais son cimetière en revanche est bien célèbre dans le monde des amoureux du paranormal. Il y en a beaucoup qui s’accordent à dire que c’est là que se trouve l’une des sept portes de l’Enfer (ouais, rien que ça, pas de Mamie Yvonne qui sort de sa tombe à minuit pour aller se promener, mais le DIABLE EN PERSOOONNE). D’ailleurs, les fans de la série Supernatural (HAN COMMENT ON A TELLEMENT UNE GROSSE SURPRISE POUR VOUS À CE PROPOS) (mais c’est pas pour tout de suite) (coucou je tease comme une pute) seront ravies d’apprendre qu’il a été le théâtre de la confrontation finale lors de l’Apocalypse dans la saison 5.

Cinq endroits glauques à visiter pour Halloween stullspn

Il ne s’agit donc pas d’un banal cimetière hanté. Et forcément, qui dit porte de l’Enfer, dit satanistes qui viennent s’y recueillir et invoquer le Diable – normal. Les visiteurs, eux, racontent qu’ils ont senti quelqu’un les attraper par le bras, qu’ils ont perdu la mémoire après leur visite, ou qu’ils ont assisté à d’autres phénomènes paranormaux du genre. On dit aussi que c’est l’un des rares endroits où le Diable apparaît en personne deux fois dans l’année. Visiter Mamie Yvonne et tomber sur Lucifer, ça doit faire tout drôle quand même.

Pour plus de détails sur l’histoire du cimetière, rendez-vous là (en anglais).

Voilà.

Vous n’avez plus qu’à prendre vos billets, et n’oubliez pas de nous envoyer une carte postale. Image Detail

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article