Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Le président chypriote Nicos Anastasiades © belga.


Chypre ne quittera pas la zone euro après le plan de sauvetage international, destiné à éviter la faillite au prix d'une restructuration drastique de son système bancaire, a assuré vendredi le président chypriote Nicos Anastasiades, selon l'agence CNA.

"Nous n'allons pas quitter l'euro, et j'insiste sur cela", a déclaré M. Anastasiades lors de la conférence annuelle d'un syndicat de fonctionnaires à Nicosie.

"Je répète, nous n'allons pas nous engager dans des expériences risquées qui mettraient en danger l'avenir de notre pays", a-t-il insisté.

Chypre est membre de l'Union européenne depuis 20O4 et de la zone euro depuis 2008.

Le président conservateur a répété qu'il avait pris il y a un mois les rênes d'un pays en pleine faillite et a critiqué le gouvernement de son prédécesseur, le communiste Demetris Christofias, pour avoir injecté en masse des capitaux dans la deuxième banque du pays, Laïki, qui doit être liquidée.

Lors de la même conférence, le président du Parlement, le socialiste Yiannakis Omirou, a rejeté l'accord conclu lundi à l'aube à Bruxelles avec la troïka des bailleurs de fonds européens et du Fonds monétaire international. Il a estimé que les contreparties exigées en échange d'un prêt de 10 milliards d'euros étaient humiliantes et destructrices pour l'économie, et qu'il fallait étudier une autre option, selon CNA.

Sur les 56 membres du Parlement chypriote, le parti Disy (droite) de M. Anastasiades compte 20 députés, son allié Diko (centre-droit) 8. Les communistes d'Akel ont 19 députés et les socialistes d'Edek 5 .source

 

UN BANK-RUN PEUT EN CACHER UN AUTRE

 

CHYPRE OU LE DEBUT DU FASCISME BANCAIRE

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article