Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chiffres du chômage pour le mois de Mai sont tombés cette semaine avec une légère bonne nouvelle : "seuls" 100 nouveaux demandeurs d'emplois ont été recensés le mois dernier. A suivre.

Mise à jour: « Vrais chiffres du chômage pour Juillet 2014 disponibles »

Les chiffres du chômage en France pour le mois de juillet sont catastrophiques, « ils » s’y attendaient, nous aussi! Mais si les médias relaient cette info en tant que telle, en est-elle réellement une, puisque nous nous y attendions, ce n’est pas vraiment une info, logique? 

Si les chiffres sont graves, il n’en est rien face à la réalité sur laquelle les médias sont tout de suite moins loquaces. Ils nous parlent encore des catégories A,B et C? Et les 4 autres catégories qui ne sont jamais citées? À cela nous pouvons ajouter le nombre colossal de radiations chaque mois du Pôle-Emploi, chaque radiation permettant de faire baisser les statistiques, et c’est un sujet que généralement, les médias ne relaient pas.

Le compte exact de chômeurs donc? Les catégories A, B et C, ainsi que les catégories D,E,F et G, auxquelles il faut ajouter tous ceux sortis des statistiques et donc du circuit « classique », avec la grande complicité du Pôle-Emploi qui ne sert plus à grand chose d’autre depuis longtemps déjà…

Le nombre de demandeurs d’emploi atteint désormais 3,423 millions en métropole, pour les seuls chômeurs de catégorie 1, soit 0,8 % de progression sur un mois et 4,3 % depuis le début de l’année. Alors même que François Hollande et Jean-Marc Ayrault proclamaient tout au long de l’automne et de l’hiver 2013 l’inversion de la courbe du chômage.  En additionnant les chômeurs des catégories 2 et 3 (temps partiel, formation) et les chômeurs d’outre-mer, le nombre de chômeurs en France atteint désormais les 5,5 millions.

Source et communiqué de presse sur Economie Matin

Les chiffres de Juillet 2014, déjà plus complets et réalistes que ceux généralement présentés par votre journal habituel, sont proposés par le site Agoravox.fr, les voici


Toujours 1 inscrit sur 2 qui ne perçoit aucune indemnité de Pôle emploi.

Seuls 2 chômeurs sur 10, sortent des listes pour « reprise d’emploi déclarée ».

208 335 offres (y compris précaires) pour 6 080 020 demandeurs d’emploi officieux (sans compter les 3 500 000 invisibles).

 

Si l’on faisait une grande loterie, en éliminant donc pistons, discriminations etc, chacun aurait moins de 3% de chance ou de risque (selon rapport qualité/prix), de décrocher un job.

Ou encore, en imaginant des emplois de 8h/jour, en partageant le temps de travail, cela représenterait environ 14 minutes de travail par jour pour chacun (5 heures par mois)

33 % environ de la population active sans emploi ou sans emploi stable.

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, Juillet 2014 :

- Défauts d’Actualisation : 199 000, 43,1 % des sorties des listes.

- Radiations Administratives (les punis) : 49 800, 10,8 % des sorties.

- Autres Cas ( les morts, suicidés, emprisonnés .. ) : 47 700 et 10,3 % des sorties.

soit  296 500 radiés des listes (64,2 %) pour autres motifs que :

- Stages parking : 43 800, 9,5 % des sorties (+23,7% en 1 an).

- Arrêts maladie, maternité etc : 35 100, 7,6 % des sorties.

- Reprises d’emploi déclarées : 85 800, ne représentent que 18,6 % des sorties des listes de pôle emploi.

Demandeurs d’emploi par catégories :

A : 3 424 400 +0,8 % ( + 4,3 % sur 1 an ).
B : 665 100 +0,2 % ( + 3,3 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
C : 994 300 +1,3% ( + 8,4 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.
D : 268 500 -4,1 % ( + 2,1 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
E : 395 000 -0,3% ( + 11,5 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 5 747 300 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 5,7 % sur 1 an, 27900 chômeurs de +, par rapport à Juin.

TOTAL, dom-tom compris : 6 080 020 ( page 15 du rapport de la DARES, lien en bas de page )

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : + 14,9 % sur 1 an.
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 17,8 % sur 1 an.

Chômage des 50 ans et +, + 11,2 % sur 1 an.

+ d’1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2 (52,2 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER …)

Offres d’emploi dispo, dernier chiffre connu : 208 335.

Le + scandaleux, LES INVISIBLES, complètement en dehors des statistiques :

Ne sont pas comptés dans ces 6 080 020 demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres occasionnels :

1 377 900 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 2 300 000 environ de foyers (dernier chiffre connu) , seuls 922 100 sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d’autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu’un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d’un demandeur d’emploi en son sein, donc si on parle en nombre d’individus c’est pire.

+ 1 000 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l’AAH ou d’une pension d’invalidité, ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d’ accès à emploi adapté.

+ d’1 million de SANS-DROITS, principalement :

- des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d’emploi, qui comme vous le savez n’ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe)

- des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 650€ d’allocation chomage, ou 790€ d’allocation adulte handicapé, vous n’aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 629€ par mois, si vous êtes NON SDF.

- des bénéficiaires de pensions de reversions (veufs, veuves) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA, et qui n’ont pas encore l’age pour prendre la retraite ou encore percevoir le minimum vieillesse « ASPA » ( 67 ans) ASPA récupérable sur le patrimoine, au décès.

- des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA (plafonds 2 fois inférieurs aux seuils de pauvreté, une véritable honte)

- on peut également évoquer, des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d’emploi, en concurrence avec les autres (même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voire gratuits)

- on peut évoquer enfin, des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d’emploi en parallèle.

- on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable
Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 9,5 MILLIONS demandeurs d’emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.

Sources : Rapport complet de la DARES de 20 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias) : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/p…

Rendez-vous le jeudi 25 Septembre 2014, pour avoir les vrais chiffres du chômage de Aout 2014.

 


Sur le même thème

Vrais chiffres chômage Février 2014, 14000 chômeurs de plus, malgré 323300 radiations
Vrais chiffres chômage Mai 2014, 32900 chômeurs de plus, malgré 294000 radiés
Vrais chiffres chômage juin 2014, 23700 chômeurs de plus malgré 303500 radiations ce mois
Vrais chiffres chômage Avril 2014, 41100 chômeurs de plus, malgré 304600 radiations
Vrais chiffres chômage Mars 2014, 10000 chômeurs de plus, malgré 324000 radiés

Source: Agoravox.fr

Pour compléter cela, vous pouvez consulter la liste des entreprises en défaillance en France, rien que cela est déjà assez instructif et affligeant, et en rajouter une autre couche avec la revue de presse de Pierre Jovanovic qui fait un résumé des licenciements sur son blog (licenciements dont la presse comme les politiques ne nous parlent jamais en Une…).

 

source les ME.

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article