Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

© reuters.

Le célèbre réalisateur Zhang Yimou, l'un des principaux personnages culturels de la Chine officielle, est accusé d'avoir violé à plusieurs reprises la politique draconienne de l'enfant unique, a rapporté jeudi la presse.

 


 

 

 

Le metteur en scène de "Épouses et concubines" a au moins sept descendants de différentes femmes, selon des quotidiens chinois. Ils ont publié cette information après plusieurs jours de rumeurs suscitées par la mise en ligne d'une photo de sa dernière épouse entourée de trois enfants.

Les services du planning familial de Wuxi (est de la Chine) ont ouvert une enquête et, étant donné ses revenus élevés, le cinéaste encourt une amende de 160 millions de yuans (20 millions d'euros), ont précisé les journaux.

Le réalisateur du "Sorgho rouge", du "Secret des poignards volants" et de "Hero" n'a pas fait de commentaire sur sa progéniture. Mais les internautes ont été nombreux à s'offusquer de ces violations présumées, que seuls peuvent se permettre selon eux les riches Chinois.

"En Chine les lois ne s'appliquent pas aux gros bonnets", a ainsi écrit Xueshangulang, dans un microblog. "Le planning familial ne martyrise que les pauvres", a estimé un autre internaute, en référence aux millions de foyers modestes qui ont souffert de la brutalité de la politique de l'enfant unique.

Leur rancoeur est alimentée par le statut solidement établi de Zhang Yimou. Autrefois loué pour des films interdits, le cinéaste de 61 ans est devenu l'un des promoteurs du régime, apportant son concours aux grandes cérémonies officielles, comme les 60 ans de la Chine communiste en 2009 ou l'ouverture des jeux Olympiques de Pékin en 2008.

source

 

Les Chinois ont acheté 320 tonnes d'or

 

Voici le ratburger, la derniére spécialité culinaire qui nous vient de Chine !

 


 

 

Tag(s) : #VIE QUOTIDIENNE

Partager cet article