Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

© afp.

 

La Chine a exhibé vendredi en direct à la télévision quatre prisonniers juste avant leur exécution, condamnés à la peine capitale en novembre pour le meurtre de 13 Chinois lors de l'attaque en 2011 de deux bateaux sur le fleuve Mékong. Le Birman Naw Kham, présenté comme le chef du gang, a été le premier à être ligoté les mains dans le dos à la sortie de la prison de Kunming (sud-ouest), avant d'être conduit dans une camionnette qui allait le conduire sur le lieu d'exécution pour recevoir une injection létale.

Il a souri devant les nombreux cameramen et photographes de la presse officielle présents, avant de serrer les lèvres et d'être contraint à baisser la tête au moment où ses geoliers l'ont ligoté. Des fers lui ont aussi été posés aux pieds. Les trois autres condamnés à mort, un Thaïlandais, un Laotien et un apatride, ont ensuite été extirpés de leur prison suivant la même procédure, également devant les caméras.

La région où avait eu lieu l'attaque des Chinois, aux confins entre Thaïlande, Chine, Birmanie et Laos, est notoirement connue pour ses frontières poreuses et ses trafics en tout genre, notamment de stupéfiants. Peu après les meurtres, commis en octobre 2011, les autorités thaïlandaises avaient d'ailleurs privilégié la piste de trafiquants de drogue.

Le groupe de malfaiteurs était basé dans l'Etat Shan, en Birmanie. Leurs dépouilles et leurs effets personnels seront transmis à leurs familles ou à leurs consulats par les autorités judiciaires chinoises après l'exécution, a indiqué l'agence Chine nouvelle. source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article