Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 la Chine a annulé l'importation depuis 2013 de centaines de milliers de tonnes d'une variété de maïs transgénique américain au prétexte qu'il n'avait pas été inspecté.

 

 

Du riz OGM américain testé sur des enfants chinois

 

Pékin prendrait-il ses distances avec les organismes génétiquement modifiés (OGM) ? Le ministère chinois de l'agriculture vient de refuser le renouvellement des certificats de biosécurité accordés en 2009 – à des fins expérimentales – à deux variétés de riz transgénique ainsi qu'à du maïs, et qui arrivaient à expiration le 17 août. Mettant a priori un coup d'arrêt à toute perspective future de commercialisation.

Aucune explication officielle n'a pour l'instant été fournie sur les raisons de cette décision. On connaît le dilemme chinois, et il est de taille : avec 7 % des terres arables de la planète, le pays doit nourrir 22 % de la population mondiale.

La Chine se retrouve ainsi contrainte d'examiner tous les moyens permettant de garantir sa sécurité alimentaire. Pékin investit donc des milliards dans la recherche sur les OGM afin d'améliorer les rendements des céréales. Mais le pays cherche aussi depuis 2012 à mieux encadrer leur utilisation.

Lire aussi : La Chine prend ses distances avec les OGM

Cette fermeté nouvelle a conduit à un conflit larvé avec les Etats-Unis, la Chine ayant bloqué ou annulé l'importation depuis 2013 de centaines de milliers de tonnes d'une variété de maïs transgénique américain au prétexte qu'il n'avait pas été inspecté.

 

 VISER L'AUTO-SUFFISANCE


« Depuis l'annonce du non-renouvellement, personne ne sait à ce stade si le laboratoire va redemander leur prorogation », souligne Crystal Zhang, l'une des animatrices de la campagne « Agriculture e...

 

suite payante sur le Monde

Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article