Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Plusieurs tonnes voire plusieurs centaines de tonnes de déchets nucléaires ont été projetées sous forme de particules fines dans l’atmosphère au cours des explosions survenues à Fukushima. Doit-on rester tranquilles ou bien doit-on légitimement s’inquiéter pour notre santé et pour l’avenir de l’humanité ? Autrement dit quelle dose d’irradiation effective, d’après les chiffres de l’AIEA même, fait suite à l’incorporation d’un seul et unique minuscule fragment radioactif comprenant non pas un seul mais bien l’ensemble des radioéléments présents dans ce carburant ?

Pour répondre à cette question nous supposerons avoir affaire à une masse infime de 1E-12 gramme (1 picogramme) de carburant atomique consommé à 35 GwD/t (36,08 kg fissionnés par tonne) ayant décru pendant 15 ans. Une si faite minuscule particule présente une activité radiologique de 0,0125 Becquerel à savoir d'une désintégration chaque 1,3 minute et en une année délivre ainsi 3,93E5 Bq, 21,58% desquels sont le fait d’émissions alpha. Cette particule contient en outre 2,51 milliards d’atomes radioactifs d’environ 75 radioéléments différents et a un diamètre inhalable d'environ 1,03 micron. (Uraniums et transuraniums -plutonium, américium, curium, cobalt etc.- représentent 95,79% de la masse, 8,83% du volume et 44,54% du diamètre de cette particule.)

Compte tenu de l'ensemble des éléments de fission et d’activation qui la composent et du coefficient officiel de dose MINIMAL par inhalation de chacun, cette particule délivre une dose globale de 6,48E-6 milliSievert par seconde et puisque en une année produit 393000 Bq conduit à l'absorption de la bagatelle de 204,46 milliSievert/an. Une seule particule de ce carburant immmobilisée dans l’organisme correspond donc à 200 fois la dose d’irradiation maximale annuelle admissible.

Chers savants atomistes, chers politiciens négationnistes les innombrables poussières fines que vous avez incorporé depuis Fukushima vous souhaitent une bonne année 2012… et à nous aussi…

http://aipri.blogspot.com/2012/01/les-poussieres-de-fukushima.html

source: decroissanceoubarbarie

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article