Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Doit-on y voir un phénomène sociologique qui vient compenser l'échec du journalisme "officiel" ?

Ce journalisme, d'ici ou d'ailleurs, qui se fait souvent le porte-parole naïf ou complice de la désinformation entretenue par les puissances politico-financières, lobbies et communicants rémunérés pour manipuler l'opinion à coups de sondages et messages [non] subliminaux..

2011 aura été l’année des printemps...

Ceux notamment de la révolution Tunisienne, Egyptienne, qui ont commencé sans leader d’opposition, dans la rue.

Twitter, Facebook, les blogueurs, ont eu un rôle majeur, permettant d’allumer parfois la mèche ou de relancer le mouvement populaire, mais surtout d’informer le monde des événements quand les médias officiels sont muselés par les dictatures ou en sont complices.

Aurions-nous connu, sans eux, Mohamed Bouazizi, ce marchand de fruits et légumes égyptien de 26 ans qui s’est immolé par désespoir et a, par son sacrifice, ouvert la voie de la contestation ?

Qui sont ces blogueurs courageux qui ont bravé censure, pouvoir totalitaire et subi menaces, plaintes pénales et emprisonnement ?

Dans l’actualité, le peuple russe se mobilise et fait front contre Poutine et son système.

Russie : Alexei Navalny, Le blogueur qui brave Poutine

« Blogueur de 34 ans, avocat, Alexei Navalny est devenu la bête noire de Vladimir Poutine, Premier ministre de Russie et candidat à la prochaine élection présidentielle.

Alexei Navalny qui s'est fait un nom dans la lutte contre la corruption, fait face à plusieurs plaintes pénales et vient juste de sortir de prison. Avec ses amis il a préparé la grande manifestation anti-Poutine de samedi 24 décembre à Moscou. »

"Ce qui s'est passé est extraordinaire. Nous avons été emprisonnés dans un pays et à notre libération, nous nous trouvons dans un autre pays. Maintenant, le parti des escrocs et des voleurs a désigné pour la présidentielle son plus grand escroc et voleur", a-t-il lancé à sa sortie de prison, en référence à Vladimir Poutine, selon les propos diffusés sur une vidéo postée sur le site de la radio Echo de Moscou.

"Après ce qui s'est passé le 4 décembre, l'élection présidentielle ne se déroulera pas dans des conditions normales", a-t-il ajouté, en exigeant un scrutin "libre" pour tous. Dans ce cas, "beaucoup de gens y participeraient, et peut-être moi aussi", a-t-il conclu.

Source AFP/FranceTV

Nonobstant ses positions radicales qui font peur aux démocrates, retenons qu’il dit « non » au système Poutine.

Tunisie, le rôle des blogueurs

« Ils ont été arrêté pour certains, prouvant que leur voix n’était pas sans conséquence et qu’elle trouvait écho dans la population. Le cas le plus équivoque était celui de Slim Amamou, heureusement relâché depuis. Sa plume allait par delà les frontières tunisienne afin d’interpeller l’opinion internationale.

Dans un autre registre, c’est une femme qui prend le flambeau, utilisant de nombreux moyens d’expressions pour témoigner des massacres. Comme l’évoque Libération dans son article :

« Elle s’appelle Lina Ben Mhenni et depuis quinze jours fournit de précieuses informations sur les émeutes meurtrières qui s’étendent en Tunisie. Hier après-midi, elle a mis en ligne les photos de cinq « martyrs » vraisemblablement tués à Regueb, une ville située à une trentaine de kilomètres de Sidi Bouzid, où ont démarré les manifestations contre le chômage à la mi-décembre »

Source : ICI

Egypte/Place Tahrir : les Egyptiens réclament leur Internet

Après 30 ans de règne, Hosni Moubarak a du céder le trône sous la pression populaire.

La place « Tahrir » (qui signifie libération) a été l’aboutissement d’un chemin dont un des affluents s’appelle facebook ou twitter ou blog.

« Beaucoup de ces militants égyptiens sur Twitter tiennent aussi un blog. Nous vous recommandons particulièrement celui de l'Egyptien Hossam el-Hamalawy, « journaliste socialiste », ainsi qu'il se définir lui-même. Des vidéos, de belles photos, le tout posté avec une grande réactivité. »

Source liberation.fr

Echec du journalisme « officiel » ?

Les blogueurs – qui le veulent- ont bien des combats à mener : Pour la liberté, contre la désinformation, la perte de souveraineté des peuples...

Prenons nos médias et l’actualité récente : Quand les journalistes officiels « tombent dans le panneau » de la désinformation des lobbies et communicants des puissants, ce sont les blogueurs qui veillent, identifient la manipulation et osent la dénoncer.

Exemple concret : Quand le journaliste Edward Epstein a sorti au mois de novembre, son fameux article sur le prétendu complot ourdi contre DSK, les journalistes ont TOUS relayé l’information sous cette forme, en substance :

« Un grand journaliste d’investigation américain (sic) a trouvé les preuves du complot contre DSK »

Ce sont les blogueurs, qui les premiers, ont mis au jour le lien entre Epstein et le biographe de DSK, Michel Taubmann, identifiant ainsi une possible manipulation de l’opinion.

Il suffisait pourtant de taper sur Google : "Epstein DSK" pour tomber sur plusieurs articles dans lesquels Michel Taubmann déclare qu’Epstein est un ami.. Il a pourtant fallu près d’une semaine aux journalistes pour découvrir ce lien et pis encore : comprendre que la "source" du grand journaliste américain était en fait ..les avocats de DSK.

Il s'en est suivi le Pschitt de la théorie du complot.

Rendons tout de même hommage aux journalistes de Mediapart et d’Atlantico qui gardent une curiosité réelle, et une liberté de ton qui sauve l’honneur de la profession…

http://www.atlantico.fr/rdvpresse/d...

A leur décharge, les journalistes ont leur croûte à gagner, or les puissants de ce monde possèdent une grande partie des medias.

Autre exemple : L’omerta sur le Bilderberg [1] qui a longtemps sévi..

Quand on cherche « Bilderberg » sur Google, ce sont majoritairement des blogs qui en parlent. Malgré le fait que des patrons de médias sont invités aux réunions du Bilderberg. Faire partie de l'élite est sûrement plus excitant que se faire le chantre de la vérité et de la liberté d'expression..

Bilderberg, OMC, FMI, Mario Monti, crise grecque, Pascal Lamy, gouvernement mondial, Rockfeller, Dominique Strauss Kahn autant de mots clés qui, alignés, nous révèlent un futur effrayant..[2]

Le blogueur qui affirme cela se fout d’être traité de parano ou arriéré mental prêt à voir surgir les petits hommes verts…

Il sait juste que ce sera lu par ceux qui savent et les autres..dont il fait partie.

[1] Bilderberg : En 1954, le prince Bernhard des Pays-Bas, né allemand, ancien nazi et ancien membre des SS, et David Rockefeller, créent à l’hôtel Bilderberg une sorte de club privé, afin de discuter des grands enjeux économiques et stratégiques, et visant à terme une gouvernance mondiale. Ce "club" réunit chaque année l'élite mondiale de la politique et des finances

[2] http://www.20minutes.fr/economie/847245-comment-banquiers-crise-2008-reprennent-pouvoir

Bilderberg : Les Maîtres du monde ?

Gouvernement mondial Pascal Lamy >> http://dai.ly/vrT9Po (minute 2°51 pour la pauvre souveraineté des peuples !)

Bilderberg par la TV belge>> http://dai.ly/dSBmEE

L’inquiétant pouvoir des communicants :

par kali(son site) mercredi 28 décembre 2011 via Agoravox
Tag(s) : #INTERNET - COMMUNICATION

Partager cet article