Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Susan Rice

Susan Rice

Alors que les autorités libyennes persistent et signent, insistant sur le fait que l’attaque du Consulat américain à Benghazi est un acte prémédité et qu’ils avaient averti les Américains 3 jours avant, la machine bien huilée de la Maison Blanche et du Département d’État semble s’enrailler. L’ambassadeur américain à l’ONU, Susan Rice, a déclaré que l’attaque contre le consulat américain à Benghazi n’était pas prémédité, en contradiction directe avec les hauts responsables libyens qui disent que l’attaque a été planifiée à l’avance. Les déclaration ont poussé la Maison Blanche a les ignorer, en faisant semblant ou preuve d’une certaine amnésie…

 

Selon Susan Rice, qui s’exprimait sur la chaîne de télévision ABS, hier, dimanche, dans l’émission This Weekce quia probablement donné des sueurs froides à la Maison Blanche, mais surtout au Département d’État dont les autorités libyennes attestent qu’il était au courant des préparatifs de l’attentat de Benghazi. Va-t-on assister à la démission d’Hillary Clinton ? Va-t-on assister bientôt à un Benghazigate (appellation contrôlée) avant l’élection de novembre prochain? Susan Rice a donc dit ceci :

Notre évaluation, la meilleure, basée sur les informations que nous avons à l’heure actuelle, c’est que, en fait, cela a commencé comme un acte spontané, et non préméditée. Par mimétisme surtout, vu ce qui s’était passé au Caire”

Continuant comme si de rien n’était, elle a rajouté:

«Au Caire, comme vous le savez, quelques heures plus tôt, il y avait une manifestation violente qui avait été entreprise en réaction à cette vidéo très offensante qui a été diffusée sur Internet”

Elle se référait aux protestations de mardi dernier au Caire, en Égypte, à propos du film  qui dépeint le prophète Mahomet comme une “soubrette”. Les troubles, au Caire, avaient vu les manifestants escalader les murs de l’enceinte de leur ambassade, se saisissant du drapeau américain et le brûlant. Elle a poursuivi son propos en arguant:

«Nous croyons que les gens de Benghazi, un petit nombre, sont venus  au consulat, plutôt, pour reproduire le genre de défi fait Caire”

Embarras des nouveaux esclaves des Américains d’Afrique. Ces Libyens vont-ils se taire ? Qui était au courant et qui ne l’était pas ? L’administration américaine qui a envoyé des agents du FBI enquêter devra répondre très vite. Il y a quand même l’ambassadeur Christopher Stevens, ainsi que trois autres Américains, Sean Smith, un informaticien, Tyrone Woods et Glen Doherty, des anciens Navy Seal, qui ont été tués…

Cette affaire ne fait que commencer…   source


à lire aussi : Des propos contradictoires à propos de l'attaque de "l'ambassade" ("safe house" des services secrets?) en Libye

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article