Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

   Il y aura encore du soleil dans le Sud, malgré un petit vent en fin d’après-midi. Et comme toujours dans l’Ouest, attention aux précipitations. Il pleuvra des poissons.» Voilà à quoi ressemblait la météo de l’Evelyne Dhéliat sri lankaise, en début de semaine. Les villageois du district de Chilaw, dans l’ouest du pays, ont assuré avoir été surpris lundi par une pluie inhabituelle puisque des petits poissons (comestibles) sont tombés du ciel. 50 kg au total.

 
Il y a évidemment une tentative d'explication, plutôt tirée par les cheveux, à ce phénomène improbable. Selon la BBC, ils auraient été "extraits sélectivement de la rivière sous l’effet d'un vent ascendant, lors d’une tempête, et transportés sans qu'ils soient blessés ou tués dans leur chute".
 
Ce n’est pas le premier incident du genre au Sri Lanka. En 2012, un cas de pluie de crevettes a été enregistré dans le Sud. Les scientifiques affirment que la pluie de poissons se produit généralement lorsque les eaux peu profondes sont frappées de vents tourbillonnants. Dans ce cas, tout ce qui se trouve dans l’eau peut être aspiré et projeté un peu plus loin. Là-bas, la bouillabaisse se prépare sans filets ni cannes à pêche.
 
Source 

Lire le Livre des Damnés, de Charles Fort... 


Cailloux, poissons et grenouilles qui tombent du ciel.
Pluies de sang. Outils de pierre lilliputiens et empreintes de géants. Marques de ventouse sur les montagnes de tous les continents. Processions de corps célestes et éclipses mystérieuses. Quarante mille notes récupérées dans les catacombes de la Science ont abouti à une enquête troublante parmi les faits étranges, derrière le miroir des apparences. Jamais plus vous ne regarderez le ciel et la terre de la même manière.

Charles Hoy Fort dit Charles Fort (né à Albany, USA, le 9 août 1874 et mort à New York le 3 mai 1932)est un écrivain inclassable, visionnaire peut-être et un mythe sûrement. Il est le père fondateur du mouvement fortéen (le néologisme fortéen a été forgé sur base du nom de Charles H. Fort) et le précurseur sans doute du réalisme fantastique. Assez méconnu dans les milieux intelectuels francophone, il jouit, le monde anglo-saxon 'une très grand réputaion. Le magazine Fortean Times est la publication la plus importante de ce mouvement. Les lecteur français pourront, quant à eux, découvrir LA GAZETTE FORTÉENNE.

Son œuvre s'est attachée à recenser et documenter des phénomènes non expliqués ou extraordinaires (pluies de grenouilles, apparitions de crocodiles sur les côtes anglaises, chute lente de météorites ultra-légères, vestiges archéologiques liliputiens, observations d'engins volants non-identifiés, etc.) et à proposer des hypothèses quelquefois singulières. Dans l'introduction du Livre des damnés, Charles Fort se décrit comme un "intermédiariste". "Nous vivons une quasi-existence" écrit-il, dans "un état intermédiaire entre le réel et l'irréel.")

Toutefois, Charles Fort est le premier chercheur « sérieux » sur les phénomènes paranormaux, les ovnis, et toutes sortes de sujets inexpliqués. Mais il se singularise de ses descendants, par son ton mordant, humoristique, provocant et, paradoxalement sceptique. Pour lui, on ne peut rien prouver, on observe seulement, on constate. Robert Benayoum a assez bien défini sa méthode : « la connaissance par l'absurde ». "Peut-être, suis-je le pionnier d'une littérature à venir dont les traîtres et les héros seront des raz-de-marée et des étoiles, des scarabées et des tremblements de terre." C.H. Fort (traduction de Robert Benayoun, 1955)

Source

 

Tag(s) : #INSOLITE

Partager cet article