Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Source image: Le Point

 

Tout va bien pour pas que tu t’inquiètes ! C’est en substance le message qu’essaie de faire passer la majorité aux français ces dernières heures.

 

 

Paris avait rendez-vous hier à Bruxelles pour connaître les conclusions de la Commission Européenne au sujet des dispositions prisent ou que compte prendre la France pour contenir, puis réduire son déficit public. La sanction a été sans appel :


« La France doit faire un certain nombre de réformes pour

gagner en compétitivité. C'est un besoin pour l'économie

française (...) je tiens à dire que ce n'est pas imposé par

la Commission. (…) le niveau de détail des mesures

d'assainissement budgétaire est insuffisant. (…) des

risques pèsent sur les objectifs du gouvernement. »

 

Autrement dit, la France a présenté des comptes incomplets, voire carrément tronqués, un peu comme l’avait fait la Grèce avant de sombrer dans la crise et de connaître la mise sous tutelle. Sommes-nous proches d’une situation semblable ? Nul n’oserait le dire mais s’il est un point qui fait l’unanimité, c’est l’état de très grande difficulté de notre pays !

 

En réalité la Commission Européenne n’a pas voulu froisser Paris, mais on a parfaitement compris qu’elle n’y croit plus. La France auparavant moteur de l’Europe est aujourd’hui devenu l’un de ses pires boulets.

 

Pour essayer de ne pas trop attirer l’attention des français sur le sujet, on organise une diversion au travers d’un pseudo projet de réforme territoriale visiblement gribouillé vite fait sur un coin de table, entre l’apéro et le dîner un soir de beuverie au château.

Une fuite est organisée dans la presse, toujours pour attirer l’attention des français, au sujet d’une possible fusion des Pays de Loire avec Poitou Charentes et voilà que la machine médiatique est lancée.

 

Pourtant souvenez-vous qu’une réforme territoriale était en place en 2012 et à l’époque, la majorité actuelle l’avait faite sauter. Aujourd’hui elle revient avec sa mouture du texte. Au final ce sont au minimum deux années d’économies substantielles que la France a perdu grâce à la majorité PS.

 

Décidément…

 

Je ne remets pas en cause la nécessité de tailler net dans la dépense territoriale, mais il semblerait que cela se fasse d’une part dans le seul intérêt politique de la majorité et d’une autre part, dans celui de quelques membres du Gouvernement qui face à l’intérêt collectif, semblent privilégier le chauvinisme. On ne fusionne ni la Bretagne ni la Corse, mais on associe l’Alsace, autre région à l’identité très forte, avec la Lorraine et la Champagne Ardennes. Incompréhensible.


FRANCE : Les véritables raisons du redécoupage des régions = le traité transatlantique !

 

FRANCE = Hollande: nombre de régions métropolitaines ramené de 22 à 14

 

Ce redécoupage territorial n’est en réalité pas le fruit d’une prise en compte des identités locales. Il n’est qu’un redécoupage administratif de la France visant à servir les seuls intérêts d’une majorité au bord de la scission, qui s’organise comme elle peut pour que la défaite soit le moins lourde possible aux prochaines régionales !

 

Une véritable République bananière.

 

Non seulement la France est au bord du gouffre, mais qui plus est l’oligarchie faillitaire socialiste se réfugie dans la tromperie et le mensonge pour organiser une diversion servant à dissimuler cette inéluctable fin vers laquelle elle nous amène.

 

source

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article