Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une info que les médias n’auraient pas dû relayer,

cela risque de faire des émules, beeeaaauuuucoup d’émules…

Cinq radars ont été détruits dans la nuit de jeudi à vendredi en Ile-et-Vilaine, venant s’ajouter aux nombreuses destructions opérées en marge des manifestations contre l’écotaxe.

Après les bornes et la portiques écotaxe, les radars automatiques ont fait les frais de la crise bretonne. (Ludo29880 - flickr - CC)

Victimes collatérales de la fronde conte l’écotaxe, les radars routiers automatiques font aussi les frais de la colère des manifestants bretons. En Ille-et-Vilaine, dans la nuit de jeudi à vendredi, cinq radars supplémentaires ont été détruits. Ces actes de vandalisme ont été perpétrés quelques heures seulement avant la visite vendredi du ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll dans la région.

Radars brûlés, argent public parti en fumée

Les radars ont été l’objet d’une « destruction par le feu », a indiqué la préfecture, qui a condamné des « actes de sabotage » et « des actes de vandalisme totalement irresponsables ».

Les installations sont situées à Châteauneuf, Saint-Méloir-des-Ondes, Miniac-Morvan, La Moinerie et au barrage de la Rance, a-t-il été précisé dans un communiqué.

« La destruction de ces cinq radars entraînera par ailleurs de nouvelles dépenses d’argent public pour leur remplacement et surtout, leur absence temporaire ne manquera pas d’aggraver le risque d’insécurité sur les axes concernés », note la préfecture. Une quinzaine de radars a en tout été vandalisée depuis le début de la contestation.

Quatre portiques et six bornes détruits

Le ministère des Transports a annoncé jeudi que six bornes et quatre portiques destinés au contrôle et à la collecte de l’écotaxe avaient été détruits depuis le début de la contestation, des sources policières ajoutant qu’ »une quinzaine » de radars automatiques avaient aussi été vandalisés.

« Le nombre de bornes détruites est de six », a fait savoir une porte-parole, qui a précisé que ces dernières étaient « complètement inutilisables ». Le ministère avait évoqué mardi onze bornes dégradées mais il s’est avéré que certaines avaient simplement été taguées, a-t-elle précisé.

Un distributeur automatique de boîtiers GPS utilisés dans les camions dans le cadre du dispositif écotaxe a également été incendié dans la nuit de mercredi à jeudi sur une route nationale du Lot-et-Garonne.

La grogne ne faiblit pas contre l’écotaxe, qui cristallise toutes les frustrations des milieux agricoles bretons en difficulté.

Source: BFMtv

via Les Moutons Enragés

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article