Suite à une importante fuite sur un forage en haute mer au large de Rio, Greenpeace mène une action contre Chevron, propritaire de Texaco. L'ONG accuse notamment l'entreprise US de minimiser les conséquences de l'accident. L'accident a eu lieu à environ 370 km des côtes, sur une route migratoire de dauphins et de baleines. Le puits est situé à 1.200 m de profondeur.

Le 18 novembre, des membres de Greenpeace ont déversé de la peinture noire sur les portes des bureaux de Chevron à Rio pour protester contre une fuite de pétrole sur une installation de l'entreprise américaine, propriétaire de Texaco, au large du Brésil. Sur le site de Greenpeace-Brasil on peut lire : Chevron: tes saletés, notre problème. Reproduction du slogan des manifestants.

L'accident a eu lieu à environ 370 km des côtes, sur une route migratoire de dauphins et de baleines. Le puits est situé à 1.200 m de profondeur.

L'ONG demande la transparence à Chevron et aux autorités brésiliennes. L'entreprise minimise le problème, mais la marée noire pourrait dépasser 160 km2, selon Leandra Gonçalves (Greenpeace).

Le ministre de l'Environnement de l'Etat de Rio, Carlos Minc, a affirmé vendredi que « l'accident était plus important qu'annoncé. Nous allons exiger des réparations pour les oiseaux, les poissons, les dauphins, les pêcheurs, a expliqué le ministre et l'entreprise doit être sanctionnée de manière exemplaire » (Globo).

© inconnu

Selon Greenpeace, les images satellites obtenues par la NASA montrent une fuite au moins égale à 3.700 barils/jour (environ 2 200 tonnes) déversés dans les eaux de l'Atlantique.

Greenpeace demande un moratoire de l'exploitation des hydrocarbures dans cette zone proche du massif corallien des Abrolhos, le plus important de l'hémisphère Sud. Un massif très riche favorisant la pèche et le tourisme.

source: sott.net