Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kim Jong-il on August 24, 2011.jpg
Kim Jong-il en 2011    

MONDE - Le leader nord-coréen est décédé samedi au cours d'un voyage en train, à l'âge de 69 ans

     

8h12: En Corée du Sud, le gouvernement et l'armée sont placés en état d'alerte

8h09: La Chine est confiante dans l'avenir de la Corée du Nord
Pékin dit être confiant dans la capacité du peuple nord-coréen à maintenir son unité et assure que ses relations d'amitié avec Pyongyang permettront de maintenir l'unité régionale.

8h00: Les funérailles auront lieu le 28 décembre, annonce le régime nord-coréen

7h10: Le président sud-coréen appelle au calme
Le président sud-coréen Lee Myung-bak a invité ses compatriotes à conserver leur calme et à vaquer normalement à leurs occupations après l'annonce de la mort du dirigeant nord-coréen Kim Jong-il, a déclaré l'un de ses collaborateurs.

7h: Le gouvernement japonais exprime ses condoléances
«Le gouvernement exprime ses condoléances après l'annonce soudaine du décès du président de la Commission de la défense nationale de Corée du Nord, Kim Jong-Il», a déclaré le porte-parole du gouvernement, Osamu Fujimura, lors d'un point de presse. «Le gouvernement japonais espère que cette situation ne va pas avoir de conséquences négatives sur la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne», a-t-il ajouté.
Le Japon, qui a occupé la péninsule coréenne dans la première moitié du 20e siècle, entretient des rapports tendus voire hostiles avec son voisin nord-coréen depuis la Guerre de Corée (1950-53), et se sent directement menacé par les missiles et les essais nucléaires nord-coréens. Tokyo a également un contentieux particulier à régler avec Pyongyang, celui des Japonais enlevés dans les années 70 et 80 par les services secrets nord-coréens pour enseigner la langue et la culture japonaises à leurs agents. La Corée du Nord voit dans le Japon une puissance impérialiste et lui reproche de ne pas s'excuser clairement pour les crimes selon elle commis pendant la colonisation de la péninsule.

 

6h55: Kim Jong-un appelé "le grand successeur" par la télévision d'Etat nord-coréenne
Cela se confirme pour la prise du pouvoir par le fils cadet. KCNA vient d'appeler Kim Jong-un (son portrait ici) "le grand successeur"

6h30: L'annonce de la mort en vidéo
Deuil national dit évidemment présentatrice habillée de noir (et arrière-plan kitsch) à la télévision nationale nord-coréenne. La BBC a capturé l'instant:

6h0

6h00: Le Japon prêt à toute conséquence inattendue
Le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda a invité les membres de son gouvernement à se préparer à toute conséquence inattendue, notamment sur les questions financières et frontalières, à la suite de l'annonce de la mort du dirigeant nord-coréen Kim Jong-il. Lors d'une réunion extraordinaire, le gouvernement n'a pas décidé de relever le niveau d'alerte pour les forces japonaises mais cette question pourrait être à nouveau soulevée lors de réunions ultérieures, a déclaré lundi le secrétaire général du gouvernement nippon, Osamu Fujimura.

 

5h40: Washington "attentif"
Barack Obama a été informé de l'annonce lundi de la mort du dirigeant nord-coréen Kim Jong-il et les Etats-Unis sont attentifs à la situation, a déclaré la Maison blanche. Les Etats-Unis sont en contact avec la Corée du Sud et le Japon, a-t-elle ajouté. "Nous demeurons attachés à la stabilité de la péninsule coréenne et à la liberté et à la sécurité de nos alliés", déclare Jay Carney, porte-parole de la Maison blanche, dans un communiqué écrit.

5h30: Pas de mouvement suspect de l'armée nord-coréenne
La Corée du Sud n'a relevé aucun mouvement militaire inhabituel en Corée du Nord après l'annonce de la mort de Kim Jong-il, a déclaré le ministère sud-coréen de la Défense. L'armée sud-coréenne a été placée en état d'alerte, de même que tous les fonctionnaires.

5h20: La succession vue par Next Media animation
En 2010, le studio sud-coréen NMA, célèbre pour ses vidéos animées d'actu (notamment lors des infidélités de Tiger Woods) imaginait la succession entre Kim Jong-il et son fils:

ee

5h10: Kim Jong-un, dans la droite lignée de son père?

PETAR KUJUNDZIC/ REUTERS

On ne sait pas grand chose du fils cadet de Kim Jong-il. Il aurait un peu moins de trente ans et a reçu son éducation en Suisse. Récemment été promu au rang de général 4 étoiles, il devrait prendre les rênes du pays, selon les experts, qui ne s'attendent à le voir diverger de la ligne tracée par son père.

5h00: Une cellule de crise mise en place au Japon
Le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda a créé lundi une cellule de crise après l'annonce de la mort du dirigeant nord-coréen Kim Jong-il, a annoncé un porte-parole du gouvernement nippon. Le chef du gouvernement a demandé à tous ses ministres concernés de rassembler des informations. Il a aussi donné comme instruction de partager des renseignements avec les Etats-Unis, la Corée du Sud et la Chine. Yoshihiko Noda souhaite vérifier cette annonce et en examiner les conséquences, a dit son porte-parole.

4h55: Les obsèques auront lieu le 28 décembre
Selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, les obsèques de Kim Jong-il auront lieu le 28 décembre. Un deuil national a été déclaré et prendra fin le 29 décembre.

4h45: Son fils, Kim Jong-un, pour lui succéder?
Kim Jong-un figure en tête de la liste des personnalités composant la commission d'organisation des funérailles de son père, ce qui semble signifier qu'il la présidera. Il est considéré comme le successeur désigné de Kim Jong-il depuis qu'il a été subitement nommé à des postes de responsabilités politiques et militaires en septembre 2010.

4h30: L'armée sud-coréenne placée en état d'alerte
L'armée sud-coréenne a été placée en état d'alerte après l'annonce de la mort du dirigeant nord-coréen Kim Jong-il, a rapporté lundi l'agence Yonhap. Le président sud-coréen a convoqué une réunion extraordinaire du conseil de sécurité nationale.

Kim Jong-Il est mort (TV nord-coréenne)

 

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il est mort samedi, a annoncé lundi la télévision d'Etat nord-coréenne. Un présentateur a déclaré qu'il était mort de surmenage physique et mental.

Le dirigeant nord-coréen est décédé le 17 décembre à 08h30 locales (à 00h30 en Suisse), a annoncé un présentateur en pleurs. Il était âgé de 70 ans.



(ats / 19.12.2011 04h53)

Le président nord-coréen Kim Jong-Il est mort, son fils désigné


SEOUL - Le président de la Corée du Nord, Kim Jong-Il, dont la santé était réputée chancelante depuis des années, est mort samedi, et son fils, Kim Jong-Un, a été désigné pour prendre sa succession, ont annoncé lundi les médias officiels du régime communiste.

Le dirigeant nord-coréen, âgé de 69 ou 70 ans, a succombé à un grand épuisement mental et physique le 17 décembre à 08H30 locales (le 16 décembre à 23H30 GMT), a annoncé l'Agence centrale de presse coréenne (KCNA), agence officielle nord-coréenne.

Kim, dont la mobilité était réduite depuis un accident cérébral en 2008, est décédé d'un infarctus du myocarde sévère et d'une crise cardiaque dans son train au cours d'un de ses traditionnels déplacements sur le terrain, a-t-elle ajouté, soulignant qu'une autopsie avait été réalisée dimanche.

Son fils, Kim Jong-Un, né en 1983 ou 1984, a été désigné pour prendre sa succession à la tête de l'unique dynastie communiste de l'Histoire, toujours selon l'agence officielle de Corée du Nord, qui a appelé les Nord-Coréens à le reconnaître désormais comme leur leader.

Tous les membres du Parti (des travailleurs, ndlr), les militaires et le public devraient suivre fidèlement l'autorité du camarade Kim Jong-Un et protéger et renforcer le front uni du parti, de l'armée et du public, a-t-elle exhorté.

Ses funérailles ont été fixées au 28 décembre à Pyongyang. Les autorités de l'Etat stalinien ont décrété un deuil du 17 au 29 décembre.

A Séoul, le gouvernement sud-coréen était placé en état d'alerte à l'annonce de la mort de Kim, les deux pays restant techniquement en état de conflit armée depuis l'armistice précaire signé à l'issue de la guerre de Corée (1950-53).

Le Conseil de sécurité national sud-coréen devait se réunir en urgence lundi.


(©AFP / 19 décembre 2011 04h48)

Tag(s) : #POLITIQUE

Partager cet article