Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le ministre des Finances grec Evangélos Vénizélos s'est déclaré jeudi opposé à un référendum sur l'euro en Grèce, estimant que l'appartenance de la Grèce à l'euro est "une conquête historique du peuple grec qui ne peut pas être mise en question". RN

Il n'y a pas que lui a le penser puisque d'après un sondage fait dimanche dernier, 75% des grecs veulent rester dans l'UE.

Amusant du reste que Merkozy commence à caquetter sur un "non" eventuel alors que l'intitulé de la question n'existe même pas. C'est pourtant un détail assez déterminant.

Pour qu'un réferendum puisse avoir lieu, il faudrait dabord:
- que Papandreou remporte le vote de confiance vendredi prochain - c'est pas gagné.
- que le président Karolos Papoulias donne son accord
- que 40% minimum des electeurs grecs participent

Alors que rien ne s'est passé, à part une parole en l'air de Papandréou sur l'éventualité d'un référendum, qui était connu du reste depuis plus d'un mois, tout à coup la sortie de la Grèce de l'euro est devenue une eventualité.

Théatre? Mêêêêêêêh non, écoutez:


Jacques Attali - La création de l'euro - BFM -... von les-crises
Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article