Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le philanthrope américain compte sur les avancées de la génétique pour mettre au point des semences capables de résister au réchauffement climatique et à la sécheresse. En cinq ans, sa fondation a investi 90 millions de dollars dans un centre de recherche dernier-cri, spécialisé dans les céréales OGM.


Photo: Jésus Quintanar

 

Le futur de l’agrogénétique s’écrit à Texcoco

Doté de 26 serres et de 90 laboratoires de recherche, le Centre international d’amélioration du maïs et du blé (CIMMYT) est devenu une référence mondiale en matière d’expérimentation OGM.

Basé à Texcoco, dans le centre du pays, le complexe a pu compter sur la générosité de la fondation Bill et Melinda Gates, qui a investi 90 millions de dollars au cours des cinq dernières années pour contribuer à son développement.

« C’est certainement ici qu’auront lieu les travaux de recherche agronomique les plus importants au monde au cours des 10, 20 ou 30 prochaines années », estime le fondateur de Microsoft.

Un avis que semble partager Carlos Slim, le magnat des télécoms mexicain, qui a lui aussi décidé de financer le CIMMYT. Considéré par le magazine Forbes comme l’homme le plus riche du monde, l’entrepreneur a offert 25 millions de dollars destinés à améliorer les infrastructures du complexe scientifique.

 

Des OGM pour lutter contre la sécheresse ?

En augmentant la productivité des graines de maïs et de blé, les chercheurs de Texcoco espèrent venir en aide aux 500 millions de petits producteurs mondiaux, qui grâce à leur travail, pourraient nourrir près de 2 milliards de personnes.

Il s’agit aussi de les aider à subvenir à leurs propres besoins et à affronter les phénomènes climatiques extrêmes provoqués par le réchauffement, en particulier la diminution de la disponibilité en eau.

« Les travaux de pointe menés ici sont essentiels pour que les familles de paysans pauvres puissent cultiver et vendre plus d’aliments, afin de construire des communautés autosuffisantes et prospères », explique Bill Gates.

 

L’innocuité des OGM doit être démontrée

Le philanthrope américain insiste néanmoins sur l’importance des essais qui doivent accompagner le développement de graines modifiées génétiquement :

« Comme pour l’industrie pharmaceutique, les produits doivent faire l’objet d’études scientifiques avant leur approbation afin d’avoir la certitude qu’ils seront inoffensifs pour l’homme. »

Selon le directeur du CIMMYT, Thomas Lumpkin, les installations sont soumises à des protocoles de sécurité draconiens, qui rendent impossible toute contamination génétique accidentelle de l’environnement.

Grâce aux travaux des chercheurs de Texcoco, le Mexique espère également pouvoir réduire ses importations de matières premières agricoles. Le pays ne produit que 58 % des denrées alimentaires qu’il consomme, loin des 75 % recommandés par l’ONU.  source

Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article