Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antoine Guinard ( Aujourd'hui l'Inde).       

Un membre du comite d’éthique pour les Jeux olympiques de Londres a démissionné pour protester contre la présence de Dow Chemicals parmi les principaux sponsors de l’événement. Le groupe américain est accusé par de nombreux activistes, en Inde et en Angleterre, d’avoir une part de responsabilité dans la catastrophe de Bhopal en 1984.


Meredith Alexander a démissionné pour protester contre la participation de Dow Chemicals aux JO de Londres

L’écologiste Meredith Alexander a annoncé jeudi qu’elle quittait la commission "Londres durable" 2012, pour marquer son opposition à la participation de Dow Chemicals, un des plus gros sponsors des JO, et sans aucun doute le plus controversé. Mme. Alexander, qui travaille pour l’organisation humanitaire ActionAid, affirme que la multinationale américaine est encore indissociable de l’explosion d’un usine chimique qui a fait entre 15 000 et 25 000 morts en Inde en 1984.

"J’ai le sentiment que la Commission et les organisateurs des JO se risquent à faire l’apologie de Dow Chemicals. Ils répètent et rendent légitimes les affirmations de Dow qui nie toute responsabilité dans la tragédie de Bhopal", a déclaré Meredith Alexander à la presse jeudi, ajoutant qu’il lui était "inacceptable de faire partie d’un comité qui soutenait publiquement Dow". En Inde les ONG travaillant pour la défense des victimes de Bhopal se sont félicité de la position dissidente de Mme. Alexander.

En 1999, Dow Chemicals a racheté Union Carbide, le groupe américain de pesticide dont l’usine de Bhopal (centre) a explosé à la suite d’une fuite de gaz dans la nuit du 3 au 4 décembre 1984. 3500 ont été tuées lors de l’explosion et des milliers d’autres sont mortes de maladies causées par les substances toxiques de l’usine, laissée à l’abandon après la catastrophe.

De nombreuses ONG indiennes demandent en vain depuis des années des compensations plus importantes pour les victimes de Bhopal et leurs familles. En août dernier, de nombreuses organisations s’étaient indignées déjà, lors de l’annonce de la participation de Dow Chemicals en tant que sponsor des JO de Londres. De son côté, le groupe estime que les 470 millions de dollars verses aux victimes de la catastrophe par Union Carbide en 1989 est "équitable". En 2010, le bureau du procureur de la République indienne a fait appel à la cour suprême (indienne) pour doubler ce montant.

Meredith Alexander a déclaré que la participation de Dow Chemicals "entachait" les Jeux et qu’elle avait voulu mettre en lumière « l’héritage toxique de la tragedie de Bhopal. La Commission "Londres durable" est un organisme indépendant qui a pour rôle de s’assurer que les JO respectent les règles de "l’éthique" et du "développement durable".

Dow Chemicals est un des plus importants sponsors des JO d’été de Londres et finance entre autres l’étoffe de tissu de 900m de long qui entourera le stade olympique, dans l’est de Londres, pour un montant de 8,4 millions d’euros.

source: inde.aujourdhuilemonde

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article