Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le président américain Barack Obama est arrivé à Tel-Aviv, un voyage de trois jours qui devrait être dominé par le programme nucléaire iranien et le conduira dans les Territoires palestiniens.
 
L’avion présidentiel américain Air Force One a atterri peu après 12H15 locales (11H15 heure belge) à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv.

 
M. Obama, descendant seul de l’appareil, a été accueilli par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président Shimon Peres, qu’il a qualifié d’« ami », et l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël, Dan Shapiro, échangeant une accolade avec les trois hommes.
 
Dans une brève allocution, le président israélien Shimon Peres a salué le « soutien inébranlable » de son homologue américain Barack Obama envers Israël, en accueillant ce dernier à Tel-Aviv pour sa première visite en Israël.
 
« En temps de paix, en temps de guerre, votre soutien à Israël est inébranlable », a déclaré M. Peres en qualifiant le président américain de « dirigeant mondial remarquable ».
  
Quant au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, il a remercié Barack Obama de défendre « le droit d’Israël à exister ». « Merci de défendre sans équivoque le droit d’Israël à exister », a déclaré M. Netanyahu lors d’un bref discours à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv.
 
« Les Etats-Unis dont fiers d’être le plus fort allié d’Israël » 

                                  
Barack Obama a appelé à la paix entre Israël et ses voisins arabes, notamment palestiniens, peu après son arrivée pour sa première visite en Israël en tant que président américain. « La paix doit arriver en Terre sainte. Nous ne perdrons jamais de vue la paix entre Israël et ses voisins », a déclaré M. Obama dans une brève allocution, assurant que les Etats-Unis étaient « fiers d’être le plus fort allié d’Israël ».

Première visite d’Obama en tant que président

Le président américain devait ensuite inspecter une batterie du système antimissiles Iron Dome, financé par les Etats-Unis. Il se rendra ensuite à Jérusalem pour s’entretenir avec Shimon Peres, avant d’être reçu par M. Netanyahu.
 
Ce premier voyage de son second mandat intervient deux jours après l’investiture du nouveau gouvernement de M. Netanyahu qui s’est fixé comme « principale priorité la défense et la sécurité », citant les « très graves menaces » provenant selon lui d’Iran et de Syrie.
 
M. Obama, qui arrive avec pour seule ambition déclarée d’« écouter » mais pas de lancer d’initiative de paix, s’entretiendra jeudi à Ramallah (Cisjordanie) avec le président palestinien Mahmoud Abbas, qui doit également l’accueillir le lendemain pour une brève visite de la basilique de la Nativité à Bethléem.
 
Désireux de s’adresser directement aux Israéliens, le président américain prononcera un discours jeudi au centre international des Congrès de Jérusalem devant des centaines de jeunes, près de quatre ans après son discours à l’Université du Caire, très critiqué en Israël.
  

Tag(s) : #USA

Partager cet article