Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Il y a des défaites qui sont comme des victoires, notamment en football où, après avoir mouillé le maillot, on perd au final face à plus fort que soi. En revanche, certaines défaites sont amères, comme celle qu’Israël vient de subir encore une fois. C’est indéniable, indiscutable. Alors que le Gouvernement israélien loue l’action du président égyptien Mohamed Morsi, les critiques fusent à l’encontre de Benyamin Netanyahu l’Ukrainien, accusé de n’avoir pas tenu ses engagements. Parmi ceux-ci, la promesse de faire tomber le Hamas. Hélas, l’influence du parti de Dieu est devenue encore plus forte. Cette guerre a renforcé le Hamas, au détriment du Fatah. La responsabilité qatarie est indéniable… 

Les tirs de roquettes du Hamas ou du djihad islamique, personne ne sait, ont eu un effet désastreux sur Israël, qui se croyait invincible. De voir Netanyahu dormir dans un bunker est bien le signe que la peur a changé de camp et la propagande sur la dissuasion n’est qu’un leurre. Les critiques au sein d’Israël même sont nombreuses. Il y a près de 9 ministres qui se sont exprimés sur cet échec cuisant. Les ministres, Youval Steinitz du Likoud et Eli Yishai du parti extrémiste Shas qui sont furieux, et se sont opposés à la mise en place de la trêve entre Israël et la Hamas. Un autre ministre, Aryeh Eldad de l’Union Nationale, considère l’opération contre le Hamas comme un échec qui reflète dit-il, un goût amère, avec les célébrations de  victoire des Palestiniens. Il a conclut son propos en disant que c’est « un coup au moral et à la dissuasion israélienne. »

Quant au travailliste Isaac Herzog, il a dit que « l’opération n’a pas radicalement changé la capacité de dissuasion d’Israël ou de la situation de la sécurité », tout en faisant l’éloge de l’armée israélienne. Herzog, tout comme son chef de parti Shelly Yachimovich, se sont refusés à directement critiquer Netanyahu et Barak. Ofer Shelach du Yesh Atid MK note avec amertume que Netanyahu avait promis de renverser le Hamas et le bouter hors de la bande de Gaza. pour lui, l’appel aux réservistes était une idée absurde puisque le premier ministre n’avait manifestement pas l’intention de les utiliser. Il considère donc que ce fut de l’esbroufe.

Tamir Pardo

Tamir Pardo

Pour tous les observateurs israéliens, seul Iron Dome (anti-missile) est sorti vainqueur incontesté de l’épreuve. Tamir Pardo, chef du Mossad, s’est rendu deux fois en Egypte, et rien n’a filtré des concessions israéliennes. L’opération Pilier de la défense est un échec cuisant et, lorsque le porte-parole de Tsahal dit que sur les 177 Palestiniens tués dans l’opération, 120 étaient « engagés dans des activités terroristes. », on ne peut qu’être choqué avec tous ces enfants assassinés…La réalité cachée de ce massacre sera révélée au grand jour…

source

Tag(s) : #CONFLICTS DANS LE MONDE

Partager cet article