Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors que la Commission européenne a levé hier l'alerte aux concombres espagnols, la thèse d'une contamination transmise par des concombres espagnols étant abandonnée, la Russie décide d'interdire l'importation des légumes de l'union. C'est que l'épidémie s'étend et la traque des autorités sanitaires se poursuit en Allemagne pour débusquer la source de cette épidémie, qui a fait 17 victimes à ce jour. La crise de confiance frappe les maraîchers européens -et les Espagnols- de plein fouet. Le gouvernement de Madrid envisage de poursuivre les autorités allemandes.

 

L'Espagne va demander un dédommagement pour le préjudice subi
Le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero a annoncé ce matin que son pays demanderait "un dédommagement" pour le préjudice subi par son agriculture.

La Russie instaure un embargo sur les légumes européens

L'épidémie s'étend : tous les malades auraient transité par l'Allemagne.
L'épidémie de diarrhée partie d'Allemagne et qui s'étend en Europe s'est encore aggravée ce mercredi, avec un nouveau décès qui porte le bilan à 17 morts et des centaines de nouveaux cas en Allemagne.
Rien qu'en Basse-Saxe et au Schleswig Holstein, 200 nouveaux cas ont été signalés par les autorités médicales, portant le total à 1.900 cas depuis début mai, d'après l'agence allemande DPA.
A Hambourg, il y a eu aujourd'hui une nouvelle poussée de cas de contamination.
De nouveaux cas continuent d'être signalés dans le reste de l'Europe, notamment aux Pays-Bas, et jusqu'aux Etats-Unis. Tous les malades ont apparemment transité par l'Allemagne.

La Commission européenne lève son avertissement sur les concombres espagnols.
La Commission européenne a annoncé hier soir avoir levé la mise en garde lancée contre les concombres bio espagnols soupçonnés d'avoir provoqué une contamination potentiellement mortelle à la bactérie E.coli.
"Les derniers tests menés en Espagne et en Allemagne sur des concombres produits en Espagne n'ont pas décelé la présence de la souche 0104 de la bacterie E.Coli", a-t-elle précisé dans un communiqué.

En France, les producteurs de concombres ont perdu 1,5 millions d'euros.
Les producteurs français de concombres, dont les ventes se sont écroulées par peur de la présence d'une bactérie mortelle, ont perdu près d'1,5 million d'euros en moins d'une semaine, a annoncé Angélique Delahaye, présidente du syndicat Légumes de France. Elle a aussi évoqué "la descente aux enfers pour les prix des salades, des tomates et d'autres légumes" dont l'ampleur n'a pas encore été mesurée, a ajouté la responsable de cette branche spécialisée de la FNSEA, premier syndicat agricole français.

Pays-Bas : 5 personnes contaminées.
Cinq cas d'intoxication par la bactérie E.coli entéro-hémorragique (Eceh) ont été répertoriés aux Pays-Bas, a annoncé ce mercredi le ministère néerlandais de la Santé. Tous les patients avaient passé un séjour en Allemagne. "Quatre d'entre eux ont, outre des douleurs intestinales, de violentes douleurs aux reins (syndrome SHU) résultant de l'infection".

Pas de traces de la bactérie sur les concombres espagnols saisis en Italie.
Les premières analyses effectuées sur des concombres espagnols saisis par les autorités italiennes n'ont pas révélé de traces de la bactérie potentiellement mortelle Ehec. D'autres analyses doivent être achevées mercredi soir ou jeudi.
Les autorités italiennes avaient saisi en début de semaine 1,6 tonne de concombres provenant d'Andalousie, par mesure de précaution. Des résultats rassurants qui "semblent confirmer les conclusions des autorités sanitaires de Hambourg", déclaré la ministre de la Santé, selon lesquelles "la contamination ne proviendrait pas des concombres importés d'Espagne mais d'autres causes encore inconnues".

Le Danemark lève sa recommandation de ne pas consommer de concombres espagnols
L'autorité de sécurité alimentaire danoise a levé sa recommandation de ne pas consommer de concombres espagnols, disculpés par les autorités allemandes. En revanche, l'autorité maintient sa recommandation d'éviter concombres, tomates et salades venant du nord de l'Allemagne.

200 millions d'euros de pertes pour les seuls producteurs espagnols.
La Fédération espagnole des producteurs-exportateurs de fruits et légumes (Fepex) a évalué les pertes "à environ 200 millions d'euros par semaine" et n'exclut pas des actions contre les autorités qui ont mis en cause la qualité des produits avant même de pouvoir l'affirmer avec certitude. Une demande appuyée par la ministre espagnole de l'Agriculture, Rosa Aguilar. Même posture pour les Pays-Bas.
SOURCE , SUITE ET COMM
Et si le but c'était :
1-de nous dissuader de manger des légumes,
2-de mettre les agriculteurs un peu plus "a genoux",
3-de créer des impôts supplémentaires,
4 -semer un peu plus la zizanie.
Avez vous d'autres suggestions?
Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article