Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'abord on a accusé les légumes allemands soi disant infectés par la merde répandue sur les champs.
Puis on s'est apercu à temps quand même, qu'il n'y avait encore rien dans les champs à part des asperges et des patates.
Alors on a accusé l'Espagne, et retiré l'accusation peu après pour des raisons politiques, l'Espagne n'a rien à exporter à part ses légumes. D'abord ce furent les concombres, puis les tomates, les graines germées...

Regardons de plus près qui sont les propagonistes dans ce soap opera épidémiologique:
L'institut Bernhard Nocht à Hambourg a le droit depuis depuis peu d'examiner des bactéries de classe 4. En 2009 l'institut a investit dans de nouveaux batiments, et doit justifier son existence pour payer ses dettes.
Ces messieurs dames étaient récemmement impliqués dans l'étude d'un vaccin contre la bactérie "ecet" (qui provoque des symptomes semblabes à la bactérie eceh) en coopération avec Etercell.
L'étude a lamentablement foiré, et les actions de Intercell on perdu 95%!

Comme par hasard, l'institut a trouvé les légumes infectés au coin de la rue, ils n'ont donc fait que quelques pas dans Hambourg pour pouvoir procéder à des tests douteux, qui réagissent à nimporte quoi.

Il y a 25 instituts dans le monde qui ont le droit d'examiner des bactéries de classe 4, dont 3 en Allemagne, 2 à Hambourg. Vu cette concentration, il fallait bien que le concombre allemand soit impliqué...

Effectivement il y a une augmentation des infections intestinales. Ceux ci sont en relation avec une bactérie "clostridium difficile". A l'origine des complications on trouve toujours un ou plusieurs antibiotiques, qui démolissent complètement la flore intestinale, permettant à des bactéries inoffensives de se developper dangereusement.
Les infections avec le clostridium se font en general dans les hopitaux. Ces infections là ne doivent pas etre declarées, comme c'est pratique, n'est ce pas... elles sont beaucoup plus répandues que eceh, avec des symptomes comparables.

A propos, la definition de l'eceh a été changée recemment: Les cas avec soupçon mais sans resultats d'analyse peuvent maintenant être officiellement comptablilisés et ont donc le droit de faire la une des journaux. Comment fabriquer une épidémie....

Le coté commercial de cette histoire ridicule n'est pas sans rapeller la grippe porcine....
Les anticorps monoclonaux remplacent le tamiflu . Une infection coute 600 eur, les effets secondaires sont compris dans le prix. Beaucoup de patients meurent pendant la thérapie, mais bien sur à cause d'autre microbes que ceux contre lequels on les soignait.

5% des allemands se sont fait vacciner l'année dernière contre la grippe porcine, D'accord, les vaccins ont quand même été payés, mais quand même, 5%, c'est ridicule! La grippe d'été est un flop, et des tiques géantes à la borréliose imprimés 5mètres sur 4 n'ont pas réussi non plus à relancer le business de big pharma. En voyant les moyens attribués aux vendeurs de virus, les vendeurs de bactéries se sont dit qu'ils participeraient bien aussi. C'est légitime.

Mon message à la fin, d'abord aux collègues blogueurs qui se reconnaitront: Propager cette merde, c'est criminel. Vous n'êtes pas là pour faire peur et soutenir le système, vous portez une responsabilité!!
Ensuite aux gens inquiets: C'est l'équilibre qui compte pour la santé, le milieu. Les antibiotiques, les saloperies chimiques en général et le manque d'hygiène sont les coupables. L'histoire des petites bêtes tueuses repose sur un gros mensonge. Renseignez vous au sujet de Pasteur.
Et ne vous laissez pas prendre par la panique.

.
Tag(s) : #SANTE

Partager cet article