Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche Geneviève Fioraso à l'Assemblée nationale, le 22 mai 2013.

 

 

 

C'est une décision qui va faire des déçus. Selon les informations du Monde, le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche va publier dans les prochains jours une circulaire mettant fin à la bourse au mérite pour les nouveaux bacheliers.


Le montant de l’aide s’élevait à 1 800€ par an, versés en 9 mensualités pendant les 3 ans de licence.

Bac Mention TB : la bourse au mérite supprimée dès la rentrée univ1



Cette aide financière supplémentaire s'adressait à tous les élèves boursiers (même ceux à taux 0 – qui ne paient ni frais d'inscription à l'université ni cotisation à la Sécurité sociale) qui ont obtenu une mention "très bien" au baccalauréat. D'un montant de 1 800 euros, elle est versée chaque année pendant trois ans en cycle licence et deux ans en cycle Master pour les meilleurs élèves. Les étudiants en école d'ingénieurs ou de commerce pouvaient la toucher pendant cinq ans et ceux en médecine durant six ans au moins.

 

"ÉLARGIR LE NOMBRE DE BOURSIERS"

Le Centre national des œuvres universitaires et scolaires (Cnous) a déjà pris les devants. Sur son site, à la rubrique "Bourse sur critères sociaux", il est écrit : "Cette aide (...) ne sera accordée à compter de l'année universitaire 2013-2014 qu'aux seuls étudiants ayant bénéficié de cette aide au mérite en 2012-2013."

"Il n'y aura plus de nouveaux entrants, en effet, confirme-t-on au ministère de l'enseignement supérieur. Cette décision s'inscrit dans le cadre du chantier que nous avons ouvert avec les organisations étudiantes sur la refonte du système des bourses. Notre objectif est de revaloriser les bourses et d'élargir le nombre de boursiers." Depuis les résultats du bac, vendredi 5 juillet, des bacheliers se réjouissaient pourtant sur Twitter de pouvoir obtenir cette bourse.

C'est Valérie Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche entre 2007 et 2011, qui avait mis en place ce système d'aide supplémentaire en 2009 pour récompenser les étudiants "méritants".

Selon les derniers chiffres du Cnous, au total, ce sont 27 418 étudiants qui ont bénéficié de cette aide en 2013. Ils étaient 7 401 en première année de licence, 4 838 en deuxième année et 1 724 en troisième année. En Master 1, on en comptait 3 806 et 4 346 en Master 2. Enfin, pour les filières longues, ils étaient 5 303.

Sur le plan financier, le ministère de l'enseignement supérieur précise que cette bourse représente un budget de 39 millions d'euros pour 2013 et 22 millions en 2014.

Pour le ministère, ce système posait un double problème : d'abord parce que la sélectivité était telle que de moins en moins d'étudiants en bénéficiaient au fil de leurs études. A son installation, 20% des meilleurs étudiants boursiers en troisième année de licence la touchaient pour les accompagner durant le cycle Master. "Ce taux est descendu à 10 % en 2010 et à 2,5 % en 2012", indique-t-on au ministère. Par ailleurs, la mention "très bien" au bac est de plus en plus fréquente.

Nathalie Brafman

source

Tag(s) : #VIE QUOTIDIENNE

Partager cet article