Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Prévue en décembre à Paris, la sortie des voitures électriques en libre-service soulève de nombreuses réactions.

Autolib' : vraie "supercherie" ou fausse innovation ?

Les Bluecars du service Autolib' seront officiellement opérationnelles le 5 décembre prochain à Paris.© Romain Champalaune / Sipa


"Autolib' est une supercherie. C'est un projet faussement environnemental qui est en contradiction avec le Plan de déplacement urbain (PDU) de la région qui vise à réduire le trafic automobile." Les élus d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) ne sont pas contents et ils le font savoir. L'inauguration à Paris du nouveau système de libre-service de voitures électriques ne remporte visiblement pas tous les suffrages. Au mécontentement d'EELV se greffe celui des conducteurs et des commerçants. Les premiers critiquent la diminution des places de parking, les seconds - minoritaires - se plaignent des travaux des stations Autolib' qui entravent leur activité.

Selon Bertrand Delanoë, le jeu en vaut pourtant la chandelle : "Le jour où Autolib' réussira à s'imposer dans les mentalités, ce sera un changement dans toutes les villes du monde. Ce système n'existe nulle part ailleurs." Le maire de Paris s'approprie le mérite du dispositif. Une vision des choses quelque peu excessive.

La version parisienne des voitures électriques en libre-service est certes ambitieuse. Pour être rentable, il lui faudra conquérir le coeur de 80 000 Franciliens d'ici à 2018. Mais la capitale est loin d'être la première ville à s'être lancée dans l'aventure du libre-service des voitures électriques.

La Rochelle, l'avant-gardiste

La Rochelle a été la première à lancer un tel système en 1999. Le principe est exactement le même que celui d'Autolib'. "Nous avons félicité Paris dimanche pour l'inauguration d'Autolib'. Mais c'est un peu excessif de leur attribuer tout le mérite. À notre échelle, nous sommes dans les mêmes proportions de véhicules que Paris (50 véhicules pour 75 000 habitants, NDLR). Nous n'avons aucune amertume d'être un peu occultés. Nous nous sommes justement lancés dans cette aventure pour que d'autres villes suivent cet exemple", souligne Maxime Bono, député-maire de La Rochelle. À l'époque on nous prenait pour des fous.

Désormais l'idée ne cesse de faire des petits. En avril dernier, Nice a développé son propre projet : Auto Bleue. À la même époque, Amsterdam développait le plus grand parc automobile de voitures électriques d'Europe avec 300 véhicules. La version lyonnaise est prévue pour janvier prochain. Quant à Paris, son réseau doit atteindre 2 000 Bluecars d'ici à l'été prochain. Si c'est le cas, ce serait le plus grand parc de voitures électriques en libre-service. "Et ce sera bien une première mondiale en termes de volume", précise, fair-play, le maire de la préfecture de Charente-Maritime.

Source : LePoint.fr

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article