Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

El Jueves Muhammad cover

 

 

The Spanish satirical magazine El Jueves is the latest European magazine to publish a picture depicting the prophet Muhammad.

Well, sort of.

This week's issue portrays on its cover a police lineup of men in traditional Islamic outfits, with a title asking, "But how do they know which one is Muhammad?"

At the time this article was published, El Jueves' website was down.

Mayte Quílez, editor of El Jueves, told El Huffington Post that the cover "does not intend to portray Muhammad. It's a parody of the situation we are experiencing."

"If you can’t depict Muhammad, how do you know it is him in the cartoons?"

Quílez added that the magazine had not been notified of any possible consequences of the cover — but the Spanish newspaper ABC reports that the Spanish embassy in Egypt has asked Spanish nationals in the country to take precautions.

El Jueves is known for its satire, pushing social boundaries through humor. This is not the first time the magazine has referred to drawings of Muhammad on its cover; it paid homage to the Danish newspaper Jyllands-Posten that published its own images of Muhammad in 2005. The headline depicted El Jueves' mascot, a joker, saying, "We were going to draw Muhammad, but we shit ourselves!" 

Two of the magazine's cartoonists were also fined in 2007 for depicting Crown Prince Felipe and his wife Letizia having sex, in which the prince stated: ""Do you realize, if you get pregnant this will be the closest thing I've done to work in my whole life."

Just over a week ago, the French magazine Charlie Hebdo incited anger throughout the Islamic community by publishing an issue "guest-edited by 'Mohammad.'" 

Màj :

L’Espagne craint des « représailles » musulmanes

 

L’Espagne craint des <em>« représailles »</em> musulmanes

Caricature d’Angela Merkel et Mariano Rajoy dans El Jueves.

28/09/2012 – 12h00


MADRID (NOVOpress) –  La revue satirique espagnole El Jueves  a publié dans son édition de mercredi un dessin du prophète Mahomet où l’on voit des musulmans parmi une file de suspects lors d’une séance d’identification de la police. La légende indique : « Mais (…) qui sait à quoi ressemble Mahomet ? ». La rédactrice en chef de la publication, Mayte Quilez, a déclaré qu’il s’agissait d’une liberté humoristique sur un sujet controversé : « Si l’on ne peut pas représenter Mahomet, comment savoir si c’est bien lui qui figure sur les caricatures ? », s’est-t-elle demandé.

En juin, El Jueves avait déjà fait parlé de lui en figurant à sa Une Angela Merkel et Mariano Rajoy en adeptes du sadomasochisme (voir photo). Mais l’affaire est plus grave avec le guide des musulmans. Toute représentation du Prophète est en effet menacée de mort. Cette nuit l’accès internet d’El Jueves était toujours inaccessible depuis deux jours.
 
L’ambassade d’Espagne au Caire a invité tous les ressortissants espagnols présents en Egypte à redoubler de prudence dans l’éventualité de représailles. « Représailles », « sang », « morts »… l’islam fait couler beaucoup d’encre depuis des semaines, mais aussi beaucoup de sang au nom d’un prophète qui n’a jamais été il est vrai un modèle de paix, d’amour et de tolérance .

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]
Tag(s) : #MEDIAS

Partager cet article