Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le dernier des deux suspects tchétchènes ne sera pas traduit devant un tribunal militaire d'exception. Il sera déféré devant la justice fédérale civile. Il est accusé d'utilisation d'une "arme de destruction massive".

 

BOSTON. Attentat: Comment faire disparaître les faits derrière les mots

 

 

"A la base de toute guerre se trouve un "médiamensonge". Pour la guerre du Viêt-Nam, ce fut l'attaque imaginaire de deux navires américains dans la baie du Tonkin; pour la guerre du Golfe ce fut le prétendu vol de 312 couveuses koweitiennes par les soldats irakiens, attesté la main sur le coeur par une fausse infirmière qui n'était autre que la fille de l'ambassadeur du Koweït aux Etats-Unis; pour la Yougoslavie ce fut Racak. Quelles seront les prochaines guerres et les prochains "médiamensonges" ?"

- Michel Collon

 

 

 

Attentats de Boston: formellement accusé, Djokhar Tsarnaev encourt la peine de mort

Djokhar Tsarnaev, qui possède la nationalité américaine, "ne sera pas traité en combattant ennemi" et sera déféré devant la justice fédérale civile.

REUTERS/Alexander Demianchuk

 

 

Djokhar Tsarnaev, l'un des deux suspects des attentats de Boston a été formellement accusé ce lundi sur son lit d'hôpital. Le sujet, âgé de 19 ans, encourt la peine de mort. Le jeune homme restait lundi dans un "état grave", selon le FBI. 

Les charges comprennent l'utilisation d'"armes de destruction massives" ayant entraîné la mort, en l'occurence des cocottes-minutes transformées en bombes, a indiqué le ministère de la Justice. 

Djokhar Tsarnaev, arrêté vendredi soir, est soupçonné d'avoir perpétré le pire attentat sur le sol américain depuis le 11-Septembre avec son frère Tamerlan, 26 ans, tué dans la nuit de jeudi à vendredi à l'issue d'une course-poursuite avec la police. 

Une cinquantaine de personnes sur les près de 180 blessées dans l'attentat restaient hospitalisées lundi, une semaine après l'attentat. 

Djokhar Tsarnaev "ne sera pas traité en combattant ennemi"

La Maison Blanche a par ailleurs fermement rejeté l'idée de traduire le suspect du double attentat de Boston devant un tribunal militaire d'exception, comme l'exigent par certains élus républicains. 

Djokhar Tsarnaev, qui possède la nationalité américaine, "ne sera pas traité en combattant ennemi" et sera déféré devant la justice fédérale civile, a affirmé le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney, lors de son point de presse quotidien. 

"La loi dit que les ressortissants américains ne peuvent pas être jugés par des commissions militaires", des juridictions d'exception, a rappelé M. Carney, lors de son point de presse quotidien. 

"Il est important de noter que depuis le 11-Septembre, nous avons eu recours au système judiciaire fédéral pour condamner et emprisonner des centaines de terroristes", a ajouté le porte-parole. 

Les questions demeurent entières sur les motivations des deux frères, entre la radicalisation islamiste supposée de l'aînée, l'éventuelle emprise sur son cadet ou la frustration sociale de jeunes hommes dans un pays dans un pays qu'ils habitaient depuis plus de dix ans, malgré une intégration semble-t-il réussie de Djokhar.

source

Tag(s) : #USA

Partager cet article