Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plusieurs acteurs de la vie politique considèrent que les 3,1M d'euro que devraient être remboursés par le gouvernement Irlandais fin mars, pourraient être reportés et employés dans la relance économique du pays







Le gouvernement Irlandais négocie actuellement avec la BCE pour reporter le remboursement d'une partie de l'aide financière octroyée par l'Eurosysteme dans le cadre du sauvetage de son système bancaire.

La renégociation de la dette grecque est en train de créer de nouveaux paradigmes. L'Irlande s'y engouffre actuellement et d'autres pays comme l'Espagne ou le Portugal pourraient suivre le même chemin si la zone euro ne se dote pas rapidement d'une politique économique commune et solidaire qui équilibre rigueur budgétaire et objectif de croissance.

Le gouvernement Irlandais négocie actuellement avec la BCE pour reporter le remboursement d'une partie de l'aide financière octroyée par l'Eurosysteme dans le cadre du sauvetage du système bancaire irlandais (notamment la banque Anglo Irish Bank). Plusieurs acteurs de la vie politique considèrent que les 3,1M d'euro que devraient être remboursés par le gouvernement Irlandais fin mars, pourraient être reportés et employés dans la relance économique du pays. Cette demande est jugée par la classe politique d'autant plus légitime que l'Irlande a mis en œuvre la quasi totalité des demandes de rigueurs et que les statistiques économiques sont plutôt encourageantes.

Cette demande, qu'elle soit légitime ou pas, risque de se généraliser lorsque les états se trouveront pris entre le marteau et l'enclume. En effet, la majorité des pays du sud (yc la France) risquent de devoir revoir leurs ambitions de réduction des déficits primaires à la baisse, par rapport aux plans négociés avec la commission européenne, compte tenu de l'impact négatif sur la croissance que génère la coupe des dépenses budgétaires et un système bancaire maintenu en vie sous "respiration artificielle" à travers les injections de liquidités de la BCE.

L'Espagne, à titre d'exemple, semble entrée dans une spirale dans laquelle la dette devrait devenir insoutenable d'ici 2015-2016, compte tenu des perspectives négatives de croissance. La Grèce, qui vient de réduire (...)lire la suite sur Atlantico

 

 

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article