Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOPA/PIPA, ACTA, Hadopi, Loppsi, c’en est trop pour les Anonymous. Après une première journée de mobilisation le 28 janvier dernier, le collectif d’hacktivistes prépare une nouvelle opération pour le mois de mars, le temps pour eux de mobiliser un maximum d’internautes.

Les membres de la branche française des Anonymous ont décidé de passer à l’offensive. Et plus seulement derrière leurs écrans. Ce week-end ils sont ainsi descendus dans les rues de plusieurs villes dont Paris, Lille, Bordeaux ou Toulouse. Certes, la mobilisation n’était pas énorme – plusieurs centaines de personnes seulement dans la capitale selon l’AFP – mais pour sa prochaine action, Anonymous a décidé de lancer une grande campagne de communication afin d’attirer de nombreux sympathisants.

Sur anonymact.fr, le collectif diffuse donc un message, précédé par un compte à rebours, lequel permet de savoir que, dans un peu plus de 25 jours, la date de la prochaine action des Anonymous sera connue. Cette nouvelle manifestation aura pour but de « s’unir et protester contre les lois liberticides et les menaces qui pèsent actuellement sur la neutralité du réseau en France et dans le monde (Hadopi, Loppsi, ACTA, SOPA/PIPA, IPRED, ARJEL…) » peut-on lire dans le communiqué.

Mais il s’agira également de »défendre notre anonymat sur Internet parce que notre liberté ne doit pas être surveillée par des puissances elles aussi anonymes mais non légitimes. Parce que notre liberté ne doit pas être entravée par des lois absurdes et intéressées, aussi couteuses qu’inefficaces. Parce qu’Internet doit rester notre espace public.«

Anonymous appelle donc les internautes à soutenir leur cause. Ils mettent d’ailleurs tout en oeuvre pour propager leur message et rassembler le plus de monde possible en communiquant notamment le nom d’un chan IRC, spécialement crée pour que « ceux intéressés par l’action puissent se bouger, participer, prendre des initiatives ».

Le mois de mars sera l’occasion de voir si les préoccupations des Anonymous intéressent les internautes français, mais également de mettre la pression sur les candidats aux élections présidentielles, quelques semaines avant le scrutin.

[Anonymact]

Tag(s) : #INTERNET - COMMUNICATION

Partager cet article