Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

tsunami

 

 

Les côtes évacuées,

la magnitude du séisme revue à 8,2

© afp.


MISE À JOUR Cinq victimes seraient à déplorer au Chili après le tremblement de terre mardi soir d'une magnitude de 8,2 sur l'échelle de Richter dont l'épicentre se situait à une centaine de kilomètres au large des côtes. L'alerte au tsunami est entre-temps limitée au Chili et au Pérou. D'autres pays sud-américains étaient dans un premier temps également en état d'alerte.


 

© afp. © reuters. © belga. © afp. © afp. © epa.

Deux victimes du séisme sont décédées à Alto Hospicio, dans le nord du pays, à proximité de la station balnéaire de Iquique, indique le site local d'informations Emol. Mais CNN affirme que le bilan régulièrement mis à jour par le ministre de l'Intérieur chilien est entre temps déjà passé à 5 morts.

Mesurée en mer, la vague faisait environ deux mètres de haut, et a touché les côtes en quelques minutes. Mais l'alerte tient toujours, le tsunami pouvant frapper encore durant plusieurs heures et son passage pourrait être dévastateur, ont précisé les géologues américains.

"Il faut nous préparer"
Une alerte au tsunami a d'abord été lancée au Chili, au Pérou et en Equateur après le séisme qui a frappé le nord du Chili, entraînant l'évacuation de plusieurs régions de la côte pacifique, ont indiqué les autorités des trois pays.

Le Service national chilien des situations d'urgence a ordonné l'évacuation des côtes du nord du pays, tandis que le gouvernement équatorien a émis une alerte en raison du risque de tsunami.

Le président équatorien Rafael Correa a demandé sur son compte son compte Twitter à "être attentifs à nos côtes et nous préparer".

Précaution
Au Pérou, la zone côtière sud a été également mise en état d'alerte, tandis qu'à Lima les routes tout au long de la côte ont été fermées, a annoncé la maire de la capitale Susana Villaran.

"C'est une alerte pour que toutes les mesures de précaution soient prises par la population", avait indiqué auparavant le commandant de la Marine de Guerre du Pérou, Colbert Ruiz, après le séisme de magnitude 8,2 qui a frappé mardi soir le nord du Chili et entraîné l'évacuation des côtes du nord du pays.

Selon le Centre d'alerte des tsunamis pour le Pacifique, basé à Hawaï, le séisme a engendré des vagues de 2,11 mètres.

Le fort séisme a été ressenti dans les régions de Tacna, à la frontière du Chili, ainsi qu'à Arequipa et Moquegua, au sud du Pérou, selon l'Institut Géophysique du Pérou.

Magnitude revue à la hausse
Le séisme s'est produit à 20H46 locales (01H46 en Belgique), à environ 89 km sud-ouest de Cuya, à une profondeur de 46,4 km, selon le Centre sismologique national de l'Université du Chili, qui avait fait état dans un premier temps d'une magnitude de 7,8 avant de la réviser à la hausse à 8,2.

Les services nationaux d'urgence du Chili (Onemi) ont demandé à la population d'évacuer préventivement les côtes de tout le pays, où pour l'instant aucune victime ni dégât n'ont été rapportés.

© epa.

 

SOURCE

 

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article