Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

ALERTE: LA JP MORGAN VEND SON IMMEUBLE EN URGENCE

 

 

Well, depuis la démise spectaculaire de notre amie Blythe Masters, les missiles gouvernementaux (bientôt même des drones?) tombent les uns après les autres sur le bureau de Jamie Dimon, qui, c'est le cas de le dire, ne sait plus où donner de la tête. Dans la rafale, j'attire votre attention sur un missile en particulier qui vient de... Chine! Il serait arrivé du Pérou que cela n'aurait pas été plus surprenant, vu les détails qui suivent.

 

Imaginez qu'une enquête a été ouverte par les autorités chinoises pour "corruption indirecte". La filiale JP Morgan de Pékin est accusée d'embaucher surtout des jeunes diplômés et/ou stagiaires, toujours fils et filles de très hauts dignitaires ayant une connexion directe dans les affaires que traite la banque américaine... Ce missile là, personne ne l'a vu venir, d'autant que cette pratique est vieille comme le monde et appliquée partout, autant en Europe qu'en Chine ou aux US... Clairement il y a eu, comme on dit, quelques arrangements discrets pour que l'affaire "tombe sur tous les téléscripteurs" juste après la petite pause estivale.

Mais le plus drôle est que, quand on lit le titre malicieux de la dépêche, notre cerveau comprend d'abord que la JPM fait travailler des enfants en bas âge... ha ha ha... trop fort les mecs: "JPMorgan Is Being Investigated For Hiring Kids Of Chinese Politicians To Help The Bank Win Business In China", lire ici Reuters sur BI. Vous vous souvenez quand Jamie Dimon, le maître du monde, avait tiré les oreilles de Nicolas Sarkozy à Davos? La roue tourne.

Ajoutez à tout ceci un procès pour manipulation des cours de l'aluminimum, un autre à Blythe Masters évité de justesse pour manipulation des prix de l'électricité, deux traders anglais qui ont Interpol aux fesses dans l'affaire de la Baleine de Londres et vont passer par la case prison, un procès sur les subprimes de la ex-Bear Sterns, un autre pour négligeance dans l'affaire Madoff, encore un autre sur la MF Global, et vous obtenez les "Orgues de Brejnev" tirant à vue sur Park Avenue. Mieux: dans l'affaire de la Baleine (Bruno Iksil), la SEC exige que la JP Morgan reconnaisse ses torts afin qu'elle abandonne sa plainte moyennant le paiement d'une autre méga pénalité... Là c'est signé! Les jours de Jamie Dimon sont comptés (lire ici Bloomberg sur le dernier procès en date).

 

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article