Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Malheureusement, je dois le dire encore une fois, l’absence d’information dans les média mondiaux concernant les protestations en Ukraine continue. Mais, on peut facilement obtenir des informations sur les élections en République Démocratique du Congo (RDC), ou sur la situation de l’ambassade britannique qui a été pillée par les iraniens.


Je n’ai pas l’intention de me plaindre. Je voudrais dire que quelque chose de grand arrive dans ce monde. Jetez un coup d’œil sur toute cette agitation dans des pays différents. Nous avons déjà entendu la déclaration du Président israélien Shimon Peres concernant la possibilité d’une intervention militaire en Iran. On observe l’attaque sur l’ambassade britannique à Téhéran, Iran. Nous sommes des témoins du processus de vote accompagné par des affrontements avec la police en RD Congo. Et le plus important pour mon pays, l’Ukraine, on voit des manifestations de masse à Donetsk, Kyïv et d’autres villes contre le gouvernement qui introduit des mesures d’austérités contre le peuple et en même temps l’augmentation des dépenses pour les organes du gouvernement.

Un autre développement crucial pour l’Ukraine est le fait, que le peuple de l’Est du pays (majoritairement russophone) et les ukrainiens de l’Ouest du pays (majoritairement ukrainophone, pro-OTAN et pro-UE) sont maintenant unis. Le gouvernement en Ukraine essayait d’utiliser les différences régionales pour obtenir les voix nécessaires. Mais maintenant on voit que les ukrainiens sont unis et détestent ce gouvernement à l’Est et l’Ouest du pays. Les ukrainiens des deux côtés de la rivière Dnipro comprennent qu’ils partagent les mêmes problèmes et seulement unis peuvent construire une démocratie forte et prospère.

L’UKRAINE (le début possible de « printemps ukrainien »)

Après l’arrivée au pouvoir de Victor Ianoukovytch en 2010 suite aux élections démocratiques, l’Ukraine a commencé à changer les valeurs démocratiques vers un style de gouvernance autoritaire. Le peuple de l’Est de l’Ukraine qui a voté pour lui maintenant regrette sa décision.

Il y a quelques jours plusieurs protestations ont eu lieu en Ukraine. Les personnes socialement non-protégées demandent une vie meilleure. Malheureusement, à Donetsk, un manifestant a été tué lors d’affrontements avec la police. Le lendemain à Kyïv les gens protestaient et demandaient non seulement une vie meilleure, mais aussi de meilleures valeurs démocratiques comme un État de droit, des tribunaux transparents, le droit aux réunions pacifiques, le droit d’expression etc.

Aussi, comme je l’ai déjà mentionné avant, les ukrainiens sont unis et veulent des changements importants dans leur pays. Comme Oleksandr Moroz (leader du Parti Socialiste de l’Ukraine) a déclaré dans une interview d’aujourd’hui pour Unian.net , il n’y a qu’une façon possible de liquider les protestations en Ukraine, mais cela pourrait conduire à des conséquences indésirables et tragiques en Ukraine.

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO (deuxièmes élections démocratiques depuis Mobutu Sese Seko)

Le RD Congo est un État fragile et considéré parmi les nations les plus pauvres du monde. Les conflits permanents, l’absence d’une bonne infrastructure, le passé colonial, la mauvaise gouvernance et d’autres facteurs ne permettent pas au RD Congo de se développer.

Malheureusement il n’y a pas de forte tradition démocratique en RD Congo et les élections présidentielles et législatives de ce lundi ont été accompagnées d’émeutes et d’au moins 8 morts.

Je dois admettre que de nouvelles violences déstabiliseront l’ordre déjà fragile dans ce pays.

L’IRAN (attaque sur l’ambassade britannique à Téhéran)

Ce mercredi le Royaume-Uni a lancé une évacuation de son personnel diplomatique à Téhéran, Iran. Ceci a été précédé par une attaque dirigée contre l’ambassade britannique. Six diplomates ont été détenus par les manifestants puis libérés. Les manifestants reflétaient la colère officielle à cause de la décision britannique la semaine dernière de couper toutes relations avec le secteur financier de l’Iran dans le cadre du projet de nouvelles sanctions dévoilés en coordination avec les États-Unis et le Canada.

ÉGYPTE (une révolution ratée)

Après la révolution en Égypte la situation n’a pas vraiment changé. Les militaires sont toujours au pouvoir, les standards démocratiques n’ont pas été atteints et leur État n’a pas reçu la stabilité qu’il avait durant le règne d’Hosni Moubarak. Les Egyptiens ont eut des affrontements avec la police toute cette semaine.

SYRIE (la continuation de « printemps arabe »)

Depuis environ 6 mois déjà les syriens se battent pour renverser Bashar al-Assad. Malheureusement lors de ce processus, beaucoup de syriens ont été tués par les forces gouvernementales.

La Ligue Arabe a adopté des sanctions contre le régime de Bashar. La Turquie en a aussi annoncé aujourd’hui. Leur ministre des affaires étrangères a dévoilé le gel des transactions financières et l’arrêt de la livraison d’armes à un gouvernement « au bout de la route ».

CONCLUSIONS

En fait j’ai le sentiment que quelque chose de grand arrive. Comme si le monde commençait à bouillir. Le printemps arabe n’a pas apporté les changements démocratiques qu’il aurait du.

Je ne veux pas publier de décision définitive, mais :

- il semble que les pays arabes ont reçus un leadership plus religieux comme le Nahda parti en Tunisie, Justice et Développement parti au Maroc, Les Frères Musulmans en Égypte etc., ce qui conduira à l’unification des pays musulmans et, peut-être, l’émission d’une politique étrangère plus radicale envers les pays occidentaux ;

- en Ukraine les gens ont commencé à s’unir contre le Président et Gouvernement actuel. Cela peut provoquer les évènements suivants : l’établissement d’un nouveau gouvernement démocratique, l’établissement d’un régime autoritaire avec les leaders actuels, des troubles civils accompagnés par la mort de gens et l’établissement d’une instabilité pour une longue période, un changement pacifique du gouvernement lors des élections parlementaires en 2012 ;

- la République Démocratique du Congo essaie d’avoir des élections démocratiques. J’espère qu’il n’y aura pas dans le futur d’émeutes et que la démocratie y sera établie ;

- l’Égypte peut se déplacer vers la démocratie, mais ça ne sera pas facile après tant d’années de dictature. La radicalisation musulmane est également possible ;

- Bashar al-Assad sera renversé, mais ça ne garantit pas l’établissement d’un régime démocratique. La Syrie risque de se retrouver dans la situation que l’on observe en Libye et Égypte.

 

Par Denys Ukr

source: info-news.com.ua

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article