Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chaque jour la situation évolue et l’Iran qui n’a de compte à rendre à personne, surtout si ça parle anglais, le fait savoir ! Avec raison (je ne peux que les soutenir dans cette idée) l’Iran a fait condamner avec contumace des criminels notoires qui sont pourtant protégés par la planète, enfin notoires… Jugez par vous-même…vu sur "les moutuons enragés"

La décision du parlement iranien (Majlis) d’imposer des sanctions aux Etats-Unis et d’inculper 26 officiels américains qui ont perpétrés des crimes de guerre et violés les droits de l’Homme fut une surprise pour le gouvernement états-unien, qui a toujours accusé des nations indépendantes telle l’Iran de violation des droits de l’Homme et de soutien au terrorisme.

La réputation des Etats-Unis comme pays qui s’est conventionnellement présenté comme le champion de la démocratie et l’avocat principal des droits de l’Homme, est maintenant en danger suivant la décision du parlement iranien (Majlis) d’inculper 26 personnalités états-uniennes pour avoir violé les droits de l’Homme, soutenu le terrorisme et pris part à un vaste traffic de drogue international ces dernièeres décennies.

D’après quelques membres de la commission nationale de la sécurité et de la politique étrangère du parlement iranien, l’Iran va traduire en justice 26 membres officiels américains sous le coup d’accusations multiples allant de l’autorisation à tuer des civils innocents et à ordonner l’incarcération d’activistes politiques sans procédure légale ou procès.

Sur la liste des 26 personnalités figurent Paul Bremer, l’administrateur civil de l’Irak après la chute de Saddam Hussein et le Général Tommy Franks, qui était à la tête de l’état major durant les invasions de l’Afghanistan et de l’Irak; ces deux noms ont attiré le plus efficacement l’attention des médias américains; les noms de chacun de ces officiels américains qui doivent être traduits en justice par l’Iran attire notre attention sur les effets d’actions agressives et hostiles des Etats-Unis et de ses législateurs, chose que la communauté internationale ne peut pas négliger.

D’après les conseillers légaux iraniens qui ont mis cette procédure sur pied, le dossier de ces 26 personnalités sera envoyé à la Cour Internationale de Justice après qu’ils aient été jugés en Iran par contumace.

Le capitaine Will Rogers III est un des terroristes sur la liste du parlement iranien (Majlis). Il est responsable de l’assassinat de 290 civils Iraniens, Emiratis, Indiens, Pakistanais, Serbes et Italiens, qui étaient à bord du vol Iran Air 655, qui fut sauvagement abattu par le destroyer USS Vincennes le 3 Juillet 1988 au dessus du détroit d’Hormouz. Non seulement le gouvernement américain ne s’excusa jamais auprès de l’Iran pour cet acte de terrorisme caractérisé, mais il récompensa tout l’équipage du USS Vincennes de la médaille d’action au combat et octroya à Lustig, le coordinateur aérien de combat la médaille de la Marine, qui est souvent donnée pour des actes d’héroïsme ou des états de service méritoires.

Un autre terroriste notoire américain a été nommé par le parlement iranien: Thomas J. Pickard, le directeur du FBI en 2001, qui joua un rôle majeur dans le massacre violent des membres de la secte Davidienne le 19 Avril 1993 à Waco, Texas.

Le 28 Février 1993, le bureau fédéral états-unien de l’Alcool, du Tabac, des Armes à Feu et des Explosifs ont tenté d’effectuer une perquisition dans une branche de la secte Davidian au Mont Camel à Waco, Texas. Alors que le bureau échouait dans sa tentative de perquisition, un siège de l’endroit fut établi par le FBI, siège qui dura 50 jours et qui se termina finalement par l’assaut du retranchement Davidien. Cet assaut coûta la vie à 74 membres de cette secte, incluant 20 enfants, deux femmes enceintes et le chef de la secte David Koresh.

Ce massacre est devenu une ombre au tableau de l’histoire du FBI et il est temps maintenant pour ceux qui l’ont perpétré d’être enfin tenus pour responsables pour ce qu’ils ont fait il y a 18 ans.

Donald Rumsfeld est aussi sur la liste. Il fut le secrétaire à la défense (NdT: ministre de la défense chez nous) de 2001 à 2006 sous la presidence de Georges W. Bush. Il est accusé d’avoir ordonné la torture de détenus à la prison de Guantanamo Bay, la prison D’Abu Ghraïb aussi connue sous le nom de maison correctionnelle de Baghdad ainsi que du centre de détention de Bagram en Afghanistan.

En 2005, le New York Times reçut un rapport de l’armée américaine comprenant 2 000 pages lesquelles révélaient le meurtre brutal de deux prisonniers afghans non armés par les militaires américains à la prison de Bagram. Habidullah et Dilawar furent enchaînés au plafond et battus à mort. Il est dit que la détention et la torture de ces deux civils afghans furent directement ordonnées par Donald Rumsfeld.

Il y a aussi d’autres rapports de mauvais traitement et de torure sur plusieurs autres détenus dans le camp d’internement de Bagram par des soldats américains. En Octobre 2004, le commandement pour les enquêtes criminelles militaires de l’armée américaine a conclu que 27 soldats devraient être inculpés d’actions criminelles dans e cas de Habidullah et Dilawar. De ces 27 militaires, 7 sont passés en jugement.

Les mauvais traitements aux prisonniers d’Abu Ghraïb vinrent à l’attention publique au début de l’année 2004 avec la réglementation militaire 15-6 qui lança l’enquête sur les abus de la prison; également connu sous le vocable de rapport Taguba, il révéla que les prisonniers détenus à Abu Ghraïb avaient été les victimes de plusieurs types d’abus physiques, psychologiques et sexuels incluant torture, viol, sodomie et meurtre.

Les rapports d’enquête montrent que tous ces mauvais traitements étaient appliqués avec l’assentiment de Donald Rumsfeld.

Ainsi généralement, ce qui est amené sous les feux de la rampe est le fait que les Etats-Unis, contrairement à ce qu’ils prétendent, sont des violeurs majeurs des droits de l’Homme, dégradant et ne respectant pas la dignité des gens de différentes nationalités et ce sans prêter la moindre attention à leurs droits les plus essentiels.

La décision de l’Iran de juger des officiels américains pour violations des droits de l’Homme et pour soutien du terrorisme est un acte calculé et bien pesé qui doit être pris au sérieux par la communauté internationale et par ceux qui réellement attachent une importance à la dignité de l’humanité et ceux qui sont au courant que les Etats-Unis d’Amérique sont l’ennemi principal de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme.

Url de l’article original:

http://www.informationclearinghouse.info/article28515.htm

http://resistance71.wordpress.com/2011/07/10/action-contre-lempire-liran-inculpe-26-personnalites-americaines-pour-crimes-contre-lhumanite/

Source: realinfos

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article