Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A propos de l’huile de palme

 

Autrefois, les palmiers elaeis guineensis ou éléis (un mot que connaissent bien les cruciverbistes) croissaient bien tranquillement à l’état natif dans les forêts d’Afrique où les indigènes récoltaient leurs fruits massés en grosses grappes, dont la pulpe fournit l’huile palme qu’ils traitaient et consommaient sur place.

Jusque là, rien d’anormal.

Mais il a fallu que l’homme blanc entreprenne des plantations massives de ces palmiers à huile, non seulement en Afrique noire mais aussi en Malaisie et surtout en Indonésie où l’on assiste au triomphe de l’économie de marché sur l’agriculture vivrière et à une déforestation catastrophique.

Depuis, l’huile de palme, qui est peu coûteuse, est devenue la matière grasse la plus utilisée dans le monde entier. Comme elle présente une bonne stabilité à très haute température, qu’elle ne rancit pas avec le temps et qu’elle confère aux aliments une texture particulière, elle est aujourd’hui omniprésente dans l’industrie agroalimentaire.

 

 

On la retrouve en effet dans les produits les plus divers, la margarine, les huiles de table, la mayonnaise, les pâtisseries industrielles, les soupes, le chocolat, les chips, les céréales, les biscuits, les pâtes à tartiner, les sauces, même les aliments pour bébé, et aussi dans les savons et les cosmétiques…

Sa présence, que ce soit sous le nom d’huile de palme, d’huile végétale ou de graisse végétale (c’est kif-kif), est le plus souvent inscrite sur l’emballage en caractères microscopiques dans la liste des ingrédients.

Or, on sait maintenant que l’huile de palme, trop riche en acides gras saturés, est un produit nocif pour la santé.

 

 

La consommation importante de graisses saturées contribue en effet à augmenter le mauvais cholestérol, les risques de cancers (sein et colon notamment), ou encore entraîner des maladies cardio-vasculaires, d'Alzheimer, de dépression et surtout d'obésité.

Alors à la maison nous avons décidé de boycotter les industriels qui empoisonnent les consommateurs pour faire plus de profits avec des produits contenant de l’huile de palme, à commencer par Nutella (au grand dam de nos petits-enfants…).

 

 

 

Auteur : François Sobieraj

Source : meli-melo-sobieraj.blogspot.com via "Terre Sacrée"

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article